Zacaria Moussaoui affirme qu’il devait participer aux attentats du 11 septembre

Moussaoui, seule personne inculpée aux Etats-Unis en relation avec les attentats du 11 septembre et dont le procès est en cours, a affirmé en réponse à une question de son avocat qu’il devait participer aux attentats.

"Je devais projeter un avion contre la Maison Blanche", a-t-il dit précisant qu’il devait détourner l’avion avec Richard Reid, l’homme qui a tenté  de faire exploser un vol Paris-Miami avec des chaussures bourrées d’explosifs en décembre 2001 et qui purge actuellement une peine de prison à vie aux Etats-Unis.

Moussaoui qui a insisté pour témoigner à son procès contre l’avis de ses avocats, commis d’office, a surpris tout le monde par ses révélations sur des détails qu’il n’avait jamais évoqués auparavant.

Il a admis qu’il était au courant du complot d’Al Qaïda de détourner des avions et de les projeter contre les tours jumelles du World Trade Center mais qu’il n’en avait pas les détails.

 »Je savais que les deux tours allaient être attaquées, mais je n’avais pas  les détails », a déclaré Moussaoui devant les 17 membres du jury qui doit déterminer s’il doit être condamné à mort ou à la réclusion à perpétuité.

Il a ajouté qu’il ne connaissait pas la date exacte des attentats mais savait qu’ils auraient lieu "après le mois d’août" 2001. Il a aussi affirmé qu’il avait reçu l’ordre d’attaquer la Maison Blanche d’Oussama Ben Laden et admis qu’il avait passé au total trois ans et demi dans les camps d’Al Qaïda en Afghanistan où il s’était spécialisé dans l’usage des explosifs.

Il a aussi admis qu’il connaissait Mohammed Atta, Mohammed Atef et Khalid Shaiykh Mohammed.

Les familles et proches des victimes des attentats du 11 septembre suivent de très près le procès de Moussaoui, certains en se déplaçant au tribunal pour y assister directement.

Moussaoui, qui avait été arrêté un mois avant le 11 septembre 2001 alors qu’il prenait des cours de pilotage, a plaidé, en avril 2005, coupable des six chefs d’inculpation retenus contre lui pour son rôle dans les attentats du 11 septembre.

Il a également plaidé coupable d’avoir aidé Al Qaida dans ces attentats.

Moussaoui avait auparavant reconnu son appartenance à Al-Qaïda, mais nié toute implication dans les attentats du 11 septembre. Quatre des six chefs d’inculpation retenus contre Moussaoui sont passibles de la peine de mort.

A l’issue de ce procès, le jury devra décider si Moussaoui mérite la peine de mort comme le demande l’accusation ou s’il sera condamné à la prison à vie.

Le verdict doit être rendu à l’unanimité des jurés.

Si le jury estime que l’accusé est éligible à la peine de mort, le procès connaîtra une deuxième phase qui devra examiner les circonstances aggravantes et atténuantes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *