Abdelaziz Cherkaoui : «Se tromper en 2007, c’est freiner le développement»

Abdelaziz Cherkaoui : «Se tromper en 2007, c’est freiner le développement»

ALM : Vous représentez le RNI dans le cadre des prochaines législatives, qu’apporterez-vous à la ville de Marrakech ?
Abdelaziz Cherkaoui : Je m’engage à combattre l’injustice et la discrimination. Pour cela, je compte mener une politique basée sur la tolérance et le respect de chacun.
Marrakech est une ville où toutes les nationalités, toutes les origines et toutes les croyances se mêlent, c’est pourquoi il est important que cette mixité puisse se faire dans un climat de tolérance.
Mieux, mon souhait (vu le statut international de notre ville) est de voir édifier à Marrakech dans un proche avenir «une maison de l’Europe» permettant aux Marocains surtout les jeunes (hommes de demain) de connaître la civilisation des 25 actuels pays de l’Europe. Le même scénario serait le bienvenu pour qu’en Europe soit bâtie «une maison du Maroc» mettant en avant nos traditions, notre culture et notre civilisation. L’aéroport Menara de Marrakech, pour lequel j’ai combattu au Parlement en 2000 (trois interventions en une année sur le même sujet) est en train de s’agrandir et est presque opérationnel. Voici une initiative qui montre ce qu’un parlementaire peut faire pour sa région.

S’il était question de transmettre un message aux électeurs, quel serait celui du  RNI ?
Avant tout, il faut que les citoyens soient conscients du fait que chaque voix est importante, chaque vote est crucial. Par la participation de chacun, (et par «chacun» j’entends tous les citoyens marocains), ces élections seront le moyen, par excellence de réaliser tous les objectifs voulus pour le développement de notre pays.
Il faut voter utile, voter dignement et correctement, voter aussi contre la corruption, mais surtout suivre les nobles instructions de Sa Majesté le Roi, prononcées lors de son discours du 20 août. Les Marrakchis espèrent contribuer à améliorer leur ville reconnue au niveau international. C’est pourquoi le vote devient, pour eux et tous les autres citoyens, un devoir.

Que pensez-vous des autres candidatures déposées auprès de la circonscription de Marrakech Gueliz- La Palmeraie ?
Personnellement, je dis à mes concitoyens que sur les 21 listes de la circonscription Gueliz-La Palmeraie, figurent des candidats sérieux et honnêtes, malgré la différence des appartenances politiques, et qui méritent leur confiance.
C’est pourquoi, il ne faut pas rater ce rendez-vous vital et crucial pour le pays.
Le meilleur moyen est de se renseigner sur les candidats, d’ailleurs, la majorité ont eu des responsabilités à Marrakech (qu’elles soient municipales ou parlementaires, ou même les deux).
Ainsi, se tromper en 2007 ce serait tirer le développement de notre pays en arrière, mais les Marrakchis ne le feront sûrement pas.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *