Abderrahim Manar Sellimi : «Les SAP sont souvent des candidats partisans mécontents»

Abderrahim Manar Sellimi : «Les SAP sont souvent des candidats  partisans mécontents»

ALM : Les Sans appartenance politique jouent-ils un rôle dans les élections ?
Abderrahim Manar Sellimi :
Evidemment ! Les candidats sans appartenance politique peuvent jouer un rôle très important au cours de la phase de la constitution des alliances partisanes ainsi que de la formation de bureaux dans les communes et régions. C’est d’autant plus vrai que les résultats des SAP dans un scrutin peuvent être relativement importants. Ce fut le cas notamment au cours des dernières élections professionnelles où les résultats de cette catégorie de candidats étaient non négligeables. Cela dit, il ne faut pas se leurrer. Les candidats sans une réelle appartenance politique sont plutôt rares. Car lorsqu’un candidat se présente aux élections sans aucune étiquette politique, cela ne veut pas dire pour autant qu’il n’est pas partisan d’un camp politique ou un autre.

Comment peut-on expliquer une telle situation ?
Il faut dire que les SAP sont d’une manière générale des candidats partisans mécontents. Plus concrètement, un candidat SAP peut bien appartenir à un parti politique avant les élections. C’est la gestion des accréditations ou les fameuses «Tazkiates» qui peut pousser un responsable politique à ne se présenter sous aucune bannière politique. Aussi, un candidat peut devenir SAP en protestation contre son parti après un classement jugé défavorable au niveau des listes locales ou régionales.

Est-ce que cela veut dire que le cordon est définitivement coupé avec le parti ?
Dans certains cas, le divorce peut être de courte durée. En effet, les candidats SAP élus à l’issue du scrutin finissent par revenir à leurs partis. D’autres vont migrer vers d’autres formations politiques. C’est la raison pour laquelle les Sans appartenance politique peuvent avoir un rôle important à jouer lors de la phase de la formation des alliances et des bureaux. Plusieurs paramètres peuvent alors déterminer le ralliement d’un élu SAP à un parti ou un autre. Ce sont généralement les négociations qui ont lieu entre les deux parties qui peuvent déterminer la destination d’un élu qui décide de troquer l’habit d’un Sans appartenance politique pour une casquette partisane.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *