Adhésion du Maroc à l’Union Africaine: Le Souverain s’entretient avec le président tchadien

Adhésion du Maroc à l’Union Africaine: Le Souverain s’entretient avec le président tchadien

Le Maroc veut accélérer son retour à l’Union Africaine. Dans ce sens, SM le Roi Mohammed VI a eu lundi dernier un entretien téléphonique avec Idriss Déby Itno, président de la République du Tchad.

Selon le Cabinet royal, le Souverain a demandé au président tchadien, en sa qualité de président du 27ème sommet de l’Union africaine, d’intervenir auprès de Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l’Union africaine, pour la distribution à l’ensemble des Etats membres de l’organisation de la demande d’adhésion du Royaume du Maroc, qui lui a été remise le 22 septembre dernier. Pour la même source, Mme Zuma aurait dû, conformément à l’acte constitutif et à la pratique de l’organisation, procéder à la prompte distribution de cette demande. «Le président tchadien a réagi positivement à la demande de Sa Majesté le Roi, que Dieu L’assiste, et fera le nécessaire à cet égard», a conclu le communiqué du Cabinet royal.

Le retard de la distribution de la demande du Maroc aux membres de l’Union africaine éveille les soupçons sur le rôle joué par la présidente de la Commission de l’Union africaine. Il faut préciser que Mme Zuma est de nationalité sud-africaine sachant que ce pays adopte des positions pour le moins hostiles vis-à-vis du Maroc concernant le dossier du Sahara. Faut-il y voir pour autant un lien ? En tout cas, il n’existe aujourd’hui aucune raison légale valable pour expliquer le retard de la distribution de la demande du Maroc qui a été déposée il y a plus de trois mois.

La demande du Maroc avait été très bien accueillie par la majorité des membres de l’UA dans ce qui ressemble à une victoire diplomatique marocaine après des années d’absence.

En effet, le Royaume avait quitté l’OUA (Organisation de l’Unité africaine) en 1984 pour protester contre l’adhésion de la pseudo Rasd. 32 ans après, le Maroc revient en force sur la scène continentale grâce à des relations solides avec de nombreux pays de l’Afrique dans les domaines économique et de la coopération. Il faut préciser que la réintégration du Maroc à l’UA est pratiquement acquise puisqu’il suffit de la majorité simple pour le Royaume afin d’accepter sa demande, c’est-à-dire 28 pays sur les 53 membres de l’UA.

A noter enfin que 28 pays africains s’étaient félicités de la demande de réintégration du Maroc lors du dernier sommet de l’UA tout en présentant une motion pour la suspension de la Rasd.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *