Akhannouch lance le programme «100 jours, 100 villes»

Akhannouch lance le  programme «100 jours, 100 villes»

4.500 participants à un meeting régional du RNI à Mohammedia

Le président du RNI a lancé un appel clair pour la levée définitive de l’ensemble des entraves aux investissements marocains et étrangers.

Plus de 4.500 militants de la région de Casablanca-Settat ont pris part, samedi à Mohammedia, à un meeting du Rassemblement national des indépendants (RNI), dans le cadre des tournées du parti destinées à s’enquérir de près des préoccupations des citoyens. Le RNI «ne nourrit d’animosité envers aucun courant, puisque son souci majeur reste la lutte contre la pauvreté, la précarité et le chômage», a assuré le président du RNI Aziz Akhannouch.La finalité des actions du parti est de contribuer, de manière agissante, à parvenir aux solutions les plus adaptées aux différents dossiers, a poursuivi le leader politique. «Notre formation a les compétences pour apporter des réponses à toutes ces problématiques», a-t-il promis, invitant les militants à rester attachés au slogan du RNI «Agharas, Agharas» (droit devant), qui est à même de leur assurer la victoire aux prochaines échéances.

M. Akhannouch a salué l’abnégation et les sacrifices consentis par les membres et les sympathisants du parti, qui travaillent sans relâche et au quotidien pour demeurer collés aux préoccupations des citoyens.

Le président du RNI a, dans ce sens, annoncé le lancement d’un programme baptisé «100 jours, 100 villes» qui va s’étaler de novembre prochain à juillet 2020, dans le but d’associer les citoyens à l’élaboration d’une offre politique relative aux priorités de chaque ville et d’une plate-forme électorale. «Le citoyen marocain veut surtout des prestations publiques de qualité, particulièrement dans les secteurs de la santé, de l’enseignement et de l’emploi», a-t-il résumé. Par ailleurs, il a critiqué la frilosité de l’investissement national privé, à l’opposition d’une forte présence des investissements étrangers, quoique le capital national doive constituer le socle d’un développement économique durable. Le président du RNI a lancé un appel clair pour la levée définitive de l’ensemble des entraves aux investissements marocains et étrangers, qualifiant les blocages administratifs de «criminalité économique».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *