Al Hoceima : les partis de la majorité soutiennent le droit à protester

Al Hoceima : les partis de la majorité soutiennent le droit à protester

Les partis de la majorité gouvernementale, réunis mercredi sous la présidence du chef du gouvernement, ont réaffirmé le droit à protester pour exprimer des revendications sociales légitimes et appellent le gouvernement à davantage d’interaction positive avec les revendications des habitants de la province d’Al Hoceima et des autres régions du Royaume.

Dans un communiqué publié au terme de la réunion de l’instance de la présidence des partis de la majorité gouvernementale en présence de leurs secrétaires généraux ou de leurs représentants, sous la présidence du Chef du gouvernement, en sa qualité de président de cette instance, les partis de la majorité (PJD, RNI, MP, USFP, UC et PPS) ont réaffirmé le droit à protester pour exprimer des revendications légitimes selon les dispositions de la loi en vigueur, et rappellent qu’il revient à tous de prémunir la pratique de ce droit contre tout préjudice ou abus, et d’œuvrer à renforcer l’approche basée sur le dialogue et l’écoute des aspirations des citoyens et citoyennes à la liberté, la dignité, la démocratie et à la justice sociale.

Lors de cette réunion, le ministre de la Justice a présenté un rapport sur les données relatives aux poursuites en cours à l’encontre de certains citoyens au sujet du mouvement social que connaît la province d’Al Hoceima. Il a réaffirmé dans ce cadre le souci de respecter les droits de l’Homme, les dispositions de la loi et les procédures juridiques suivies dans l’ouverture des poursuites précitées sous la supervision et le contrôle du parquet.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *