Association au coeur des législatives : Élections : 3.000 bénévoles pour l’observation

Association au coeur des législatives : Élections : 3.000 bénévoles pour l’observation

Ce sont 3.000 observateurs bénévoles qui veillent au respect de la loi dans les élections législatives du 7 septembre 2007. Ils sont des membres d’associations formant le Collectif d’ONG pour l’observation des législatives. Ce Collectif comprend  800 associations oeuvrant pour le bon déroulement du scrutin du vendredi 7 septembre.
«Le rapport final sera rendu public, au plus tard, fin octobre prochain. Il est plutôt question dans ce rapport de recommandations. Il faut voir finalement si les élections se sont déroulées selon les normes internationales en la matière», explique Kamal Lahbib, coordinateur de ce Collectif.  
Le noyau de l’observation des élections est constitué de 62 associations formant le Conseil d’orientation. À ces associations fondatrices du Collectif, il faut ajouter 350 autres associations impliquées directement dans l’observation des élections.
«Aujourd’hui, l’on compte 800 associations dans le Collectif d’ONG d’observation du scrutin prochain. Les membres de ces formations qui prennent part à cette opération ont suivi une formation pour mener à bien cette mission», ajoute M. Kamal.
En effet, les observateurs ne doivent pas prendre part aux élections. Ils doivent respecter les exigences déontologiques de l’observation et le code de conduite en la matière. Le Collectif d’ONG pour l’observation des législatives accompagne donc les efforts menés par le Conseil consultatif des droits de l’Homme (CCDH) pour l’observation du scrutin de ce vendredi. En fait, le CCDH, qui supervise l’observation des élections législatives, a décidé de s’impliquer directement dans cette opération au niveau des centres de vote, à travers le suivi quotidien de la presse écrite et audiovisuelle, et du déroulement de l’opération électorale, avant, pendant et après le jour du scrutin. En mettant en place des unités opérationnelles pour le suivi de cette opération, le CCDH, présidé par Ahmed Herzenni, a retenu, au niveau national, le tissu associatif pour le suivi des élections, en tant qu’interlocuteur, eu égard à son audience et à l’expérience qu’il a acquise lors des dernières élections tenues en septembre 2002.
Avec ses 3.000 observateurs tous bénévoles, éparpillés à travers le pays, le Collectif d’ONG pour l’observation des législatives compte donc suivre de très près ce deuxième rendez-vous électoral sous le règne du Roi Mohammed VI. À J-3, et en pleine campagne électorale, les membres de ce Collectif ont dû certainement retrousser leurs manches. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *