Associations au coeur des législatives : Forum de la Citoyenneté : Les jeunes et les élections

Associations au coeur des législatives : Forum de la Citoyenneté : Les jeunes et les élections

En pleine campagne électorale, le Forum de la Citoyenneté recueille le plus d’informations sur cet événement. «Nous sommes en train de collecter le maximum d’informations pour les analyser après les élections législatives du 7 septembre prochain. Nous nous intéressons le plus au rôle des médias, aux débats politiques ainsi que sur les campagnes des partis politiques», annonce Abdelali Mestour, président de ce forum.
Le Forum de la Citoyenneté se présente comme un espace culturel ayant pour objectifs la généralisation des principes de la citoyenneté et le développement de ses valeurs, le renforcement des principes du dialogue, de la modernisation, de la tolérance au sein de la société marocaine. «Il est un cadre de droit qui oeuvre pour l’établissement des droits citoyens au Maroc, leur réalisation, leur développement, leur protection et leur évolution. Le Forum œuvre aussi pour la création des institutions et les conditions qui assurent ces droits citoyens, pour un champ social qui se base sur la promotion, le développement, le maintien et l’appui des initiatives de développement citoyen», explique-t-on. Par ailleurs, la citoyenneté et le dialogue sont les deux principes de ce forum.
Pour accompagner ces élections, le Forum avait organisé des sessions de formation au profit des membres des jeunesses de 17 partis politiques marocains, il y a huit mois, sur les droits de l’Homme, le développement, la citoyenneté et la démocratie. 
«En suivant de près ces jeunes dans différentes régions du Maroc, je pense qu’on surestime le désintéressement de cette tranche de notre population», tient à préciser M. Mestour.
Le niveau de désaffection des jeunes n’est donc pas si alarmant pour ce Forum.
Selon les dernières statistiques du ministère de l’Intérieur, relatives à la répartition du corps électoral par tranches d’âge, un taux de 25 % des électeurs se situe dans la tranche d’âge des 35 à 44 ans, 24 % dans la tranche des 24 à 34 ans, 23 % dans la tranche d’âge des 55 ans et plus, 19 % dans celle des 45-54 ans et 9 % dans celle des 18-24 ans.
Par niveaux d’instruction, la répartition des électeurs révèle que 57 % des électeurs sont sans instruction, 19 % disposent d’un niveau primaire, 17 % d’un niveau secondaire et 7 % d’un niveau supérieur. Au Forum de la Citoyenneté, on estime que le tissu associatif au Maroc n’a pas encore les moyens nécessaires pour accompagner les différentes étapes du scrutin.
«La présence des associations dans les élections n’a toujours pas atteint son niveau idéal. Dans ce cadre, je tiens à préciser que les associations ne peuvent, à aucun moment, remplacer les partis politiques et que chaque entité a sa mission et ses objectifs», lance le président du Forum de la Citoyenneté.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *