Aziz Akhannouch au Congrès du RNI à Casablanca : Priorité à la PME et à la création d’emplois pour les jeunes

Aziz Akhannouch au Congrès du RNI à Casablanca : Priorité à la PME et à la création d’emplois pour les jeunes

Le Rassemblement national des indépendants ambitionne de remporter les prochaines élections législatives. En effet, le parti de la colombe lève de plus en plus le voile sur ses propositions en prélude de l’échéance électorale de 2021. Devant plus de 1.500 adhérents, Aziz Akhannouch, président du RNI, a détaillé, samedi 27 janvier 2018, lors du congrès régional de Casablanca-Settat, les grandes lignes des propositions du parti pour réformer les secteurs de la santé, de l’éducation et de l’emploi. S’exprimant lors de l’ouverture de ce congrès, Aziz Akhannouch a mis l’accent sur les difficultés rencontrées par les jeunes pour l’accès au marché de l’emploi. Afin de résorber le chômage et créer plus d’emplois pour les jeunes diplômés, le parti mise entre autres sur l’initiative privée.

Pour le parti de la colombe, il est essentiel de redonner confiance aux investisseurs et inciter les entreprises à créer des opportunités d’emploi au profit des jeunes diplômés. Selon le président du RNI, cet objectif est réalisable grâce notamment à la stabilité politique, économique et environnementale du pays qui favorise un climat d’affaires propice pour les investissements. Dans cet élan, M. Akhannouch a souligné que le Maroc a créé les infrastructures stratégiques nécessaires pour l’émergence économique, notamment les ports, aéroports, réseaux routiers et ferroviaires. Il a appelé dans ce cadre à améliorer davantage le climat des affaires en révisant le rôle attribué aux Centres régionaux d’investissement (CRI) et en initiant une réforme pour rendre meilleure leur efficacité. Ces centres doivent remplir le rôle qui leur a été destiné, à savoir celui du guichet unique afin de faciliter les procédures aux entrepreneurs. Abordant le rôle que jouent les PME dans la croissance économique du pays, le président du parti a fait remarquer qu’il est essentiel d’accompagner ces entreprises, notamment en accordant la priorité dans les marchés publics aux groupes d’entreprises (consortium) qui incluent les PME dans leurs offres. Le parti veut également qu’un soutien spécifique soit apporté aux coopératives dans l’exportation de leurs produits vers les marchés internationaux.

Pour le secteur de l’enseignement, Aziz Akhannouch a appelé à la nécessité de trouver des solutions globales à la crise que connaît l’université marocaine. Il propose d’améliorer l’orientation des étudiants et encourager l’investissement, notamment en intégrant la culture d’investissement dans les programmes. Il veut également améliorer le cadre de vie universitaire en créant une dynamique au sein de ces établissements à travers la mise en valeur des activités para-universitaires, tels que le théâtre ou le sport. Évoquant la gestion dans les établissements universitaires, Aziz Akhannouch a souligné que les universités doivent bénéficier d’une autonomie qui leur permettra de mieux gérer leurs ressources et moyens.
Quant au secteur de la santé, le président du Rassemblement national des indépendants a insisté sur la mise en œuvre de la régionalisation avancée pour améliorer la qualité de services dans ce secteur vital. Il a notamment appelé à engager les mesures nécessaires pour rapprocher les services de soins et de santé au citoyen. Il propose dans ce cadre des services de santé qui tiennent compte des spécificités et le besoin dans chaque province. De même, le parti veut créer des centres d’appels pour répondre aux appels d’urgence des citoyens.
Notant que les travaux du congrès régional du RNI dans la région Casablanca-Settat ont été couronnés par la formation du nouveau conseil régional du parti.

Leila Ouchagour
Journaliste stagiaire

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *