Azzeddine Daoudi : «Les chances entre les femmes et les hommes sont égales au sein du parti de l’Istiqlal»

ALM : Quelle est votre feuille de route pour les prochaines échéances du 12 juin 2009 ?
Azzeddine Daoudi : Le parti de l’Istiqlal n’est nullement un parti saisonnier et sa feuille de route existe depuis belle lurette. On a toujours des plans d’action qui vont de pair avec les changements et les projets de développement  de grande envergure ayant la priorité d’être réalisés dans notre région et sur le plan national.
Malheureusement, moult problèmes restent à résoudre à Beni Mellal comme celui du souk hebdomadaire, le problème des inondations, le problème épineux de l’ancienne Médina qui peut s’effondrer à tout moment, l’état calamiteux de nos routes, le manque d’infrastructures sportives… Mais grâce aux efforts considérables du wali de la région Tadla-Azilal, des projets ont vu le jour. Cependant, il aurait fallu que tout le monde participe à leur réalisation. En plus, on aura des défis à relever après les Communales de 2009 et c’est la raison pour laquelle nous voudrions bien que les urnes fassent émerger une équipe digne de ce nom et qui est capable de réaliser les projets de développement initiés par le gouvernement et le wali de Tadla Azilal. Il faut mettre la main dans la main pour le changement positif. Aussi lançons-nous un appel pour que tout le monde participe aux élections de 2009. S’abstenir de voter n’a jamais été une manière démocratique de participer au développement de sa région et de son pays. Les opérations électorales ne sont pas un but en elles-mêmes, elles ne sont qu’un moyen de participer au développement de la région.
 
Que pensez-vous de la représentativité des femmes dans les Communales de 2009 ?
La représentativité des femmes n’est nullement une idée nouvelle pour le parti de l’Istiqlal qui a toujours encouragé la femme à participer dans la gestion des conseils communaux.
De surcroît, nous étions les premiers à demander à ce que la femme ait une représentativité de plus de 12%. A Beni Mellal, le parti de l’Istiqlal a été le premier à présenter deux fois une femme à la tête des listes aux élections parlementaires. En plus, nous avons toujours donné une importance primordiale à la participation de la femme et à celle des jeunes dans la gestion des affaires communales et parlementaires. Abdellah Bakkali, membre du comité exécutif du parti de l’Istiqlal était en même temps secrétaire général de la jeunesse Istiqlalienne. Abdelkader El Alami qui était lui aussi membre du comité exécutif du parti de l’Istiqlal, était secrétaire général de la jeunesse istiqlalienne sur le plan national… L’égalité des chances entre les femmes et les hommes est la règle au sein du PI. 

Le parti de l’Istiqlal compte-t-il s’allier avec d’autres partis ? Et quel sera votre plan d’action ?
Nous voudrions que tout le monde participe au changement positif. Nous tendons nos mains à tous ceux qui sont prêts et déterminés à aller de l’avant. Nous espérons que les prochaines élections apporteront des changements radicaux et que le taux de participation sera élevé. En outre, nous sommes sûrs que la représentativité des femmes aura un impact considérable sur la gestion des affaires communales. Notre plan d’action porte sur des projets de développement de grande envergure et le PI va déployer des efforts considérables avec le concours de ceux qui voudraient mettre leurs mains dans les nôtres.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *