Benkirane chez les députés en Ramadan

Benkirane chez les députés en Ramadan

Une séance est prévue à la première Chambre le 14 juin

Le chef de gouvernement effectuera son prochain passage au parlement au mois de ramadan. La chambre des représentants annonce une nouvelle séance de questionnement sur la politique générale le 14 juin en application de l’article 100 de la Constitution. En attendant, le chef de l’Exécutif était l’hôte de la deuxième Chambre mardi dernier.

Les conseillers ont choisi d’interroger Benkirane sur la politique gouvernementale en faveur des zones rurales et montagneuses. «Le milieu rural a fait et fait toujours l’objet de plans et d’interventions sectorielles multiples ayant abouti à des résultats importants dans nombre de domaines, comme les routes, l’eau potable, l’électrification et la diversification des activités économiques non-agricoles», a-t-il fait savoir.

Il a également énuméré nombre de défis auxquels le Maroc doit faire face en termes de développement rural, tant au niveau de la gouvernance et de l’approche générale que sur le plan des infrastructures de base, d’accès aux services publics vitaux ou encore de la faiblesse des investissements, ce qui impacte négativement la compétitivité de l’économie rurale et ses structures de production et, partant, le niveau de vie de la population.

Le chef de gouvernement a assuré, par ailleurs, que le programme 2016-2022 de lutte contre les disparités dans le milieu rural, doté d’une enveloppe budgétaire de 50 milliards de dirhams, devrait permettre de combler les déficits enregistrés en matière d’infrastructures et de services sociaux dans les zones montagneuses. L’autre thématique soulevée par les parlementaires au cours de cette séance a porté sur les défis des échanges entre le Maroc et l’UE.

«L’Union européenne (UE) est un partenaire stratégique pour le Maroc et le premier client commercial du Royaume», a souligné le numéro un de l’Exécutif. Il a ajouté que l’UE est le premier fournisseur du Maroc avec un taux de 52,7% des importations et qu’elle accueille également 63,6% de l’ensemble des exportations du Royaume, notant que le volume des échanges commerciaux avec les pays communautaires a atteint 330 milliards de dirhams en 2015.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *