ça chauffe entre Benkirane et Rabbah

ça chauffe entre Benkirane et Rabbah

Un rappel à l’ordre en public devant des milliers de militants du PJD

On savait que les relations entre le chef de gouvernement Abdelilah Bekirane et son ministre de l’équipement, du transport et de la logistique étaient tendues mais pas à ce point. Le secrétaire général du Parti de la justice et du développement a profité d’une manifestation de son parti pour corriger Aziz Rabbah. «Tu dois rentrer dans l’ordre», lui a-t-il lancé devant des milliers de personnes venues assister au meeting de la JDD (jeunesse du PJD) à Agadir le week-end dernier.

Le numéro un du PJD a voulu ainsi lancer un message bien précis au maire de la ville de Kénitra. Ce dernier a dû subir l’affront en public. Déjà, des informations qui ont filtré ces dernières semaines font état de plusieurs critiques adressées à Rabbah au cours des réunions du secrétariat général du parti. Et la dernière déclaration de Benkirane vient confirmer la froideur des relations entre les deux hommes. Il faut dire que certaines prises de position et déclarations de Rabbah n’ont pas été très appréciées par une partie du PJD avec à sa tête le secrétaire général. Plus loin encore, le chef de gouvernement intéressé par un deuxième mandat à la tête de l’Exécutif commence à voir en la personne de Aziz Rabbah un sérieux challenger au niveau de la direction du parti de la lampe. Il faut dire que le ministre de l’équipement, du transport et de la logistique figure parmi les quelques membres de la direction du PJD avec un parcours plutôt intéressant.

Diplômé des universités du Canada, il a passé de longues années dans le ministère du commerce extérieur avant d’être débauché par l’ancien Premier ministre, Driss Jettou, réputé pour être un bon chasseur de têtes. Dans ce sens, Rabbah avait rejoint le cabinet de Jettou au cours de son passage à la Primature. Reste à savoir si la tension se prolongera durant les prochains mois entre les deux hommes. Rabbah, de son côté, donne l’impression de laisser passer l’orage. Il a également effectué quelques sorties sur les réseaux sociaux pour calmer les ardeurs de ses détracteurs au niveau du parti mais pour le moment, les choses n’ont pas tellement changé. Ministre, député et maire de Kénitra, Rabbah pourrait bien se présenter lors des prochaines législatives prévues le 7 octobre prochain.

Mais la procédure d’accréditation au niveau du PJD impose de recueillir les voix des bases du parti pour se présenter dans les élections. Et c’est là où le bât blesse. La tension actuelle entre Rabbah et Benkirane pourrait bien peser dans le choix de la tête de liste des candidats du PJD à Kénitra, ce qui pourrait être un autre désaveu pour Rabbah. «Wait and see»…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *