Cadrage : Confrontations

Les élections législatives du 7 septembre prochain promettent en matière de show politique. L’animation est garantie. Il y aura de tout. Des débats d’idées, les confrontations de programmes, la lutte entre les projets sociaux antagonistes, ce qui est l’essence de toute consultation populaire dans un pays démocratique.
Mais, il y aura aussi des choses spécifiques à la campagne électorale marocaine. Des festins, des fêtes de mariages délibérément programmées en pleine campagne, des guerres entre les partis politiques pour s’arracher des notables qui, pour différentes raisons ont le siège garanti quelle que soit leur couleur politique, des démissions, des retours, des accréditations contestées…On aura aussi des candidatures très particulières. Un père qui offre à son fils ou à sa fille une candidature taillée sur mesure avec un siège garanti, un mari qui offre le même cadeau à son épouse et la même générosité de la part d’un leader politique à l’égard de sa sœur. Tout cela animera la scène politique et fournira aux médias de la matière à publier.
Mais, au-delà de ces aspects, il y aura d’autres événements qui vont marquer les prochaines élections. Des combats entre les géants qui vont s’entretuer dans les circonscriptions dites de la mort. Des leaders politiques qui ont décidé d’entrer dans des duels suicidaires pour des raisons que personne d’entre eux n’a voulu expliquer. C’est notamment le cas pour les partis de la gauche dont la plupart des grosses pointures vont se neutraliser mutuellement et finir par céder le passage à leurs adversaires idéologiques. Progressistes contre progressistes. C’est du pain béni pour les conservateurs radicaux.
Le show politique présente aussi au menu des candidatures de chanteurs, de sportifs, de fquihs et de prêcheurs…Bref, tout un spectacle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *