Calendrier électoral: Sajid craint pour le taux de participation

Calendrier électoral: Sajid craint pour le taux  de participation

Première sortie médiatique du nouveau secrétaire général du parti de l’Union constitutionnelle (opposition). Mohamed Sajid a choisi, en effet, le Forum de la MAP pour donner sa vision notamment pour les prochaines échéances électorales. Dans ce sens, le secrétaire général de l’UC, qui occupe également le poste de maire de la ville de Casablanca, a affirmé que «le calendrier électoral des prochaines échéances risque d’avoir un impact négatif sur le taux de participation». Pour rappel, les prochaines élections communales et régionales ont été repoussées à septembre prochain alors qu’elles étaient programmées initialement en juin.

En dépit de ses craintes sur le taux de participation, Mohamed Sajid a fait savoir que le respect des délais des échéances électorales demeure parmi les principes fondamentaux de la démocratie. «La considération que l’on porte à un pays se mesure à l’aune de son respect du calendrier électoral, lequel respect est l’illustration des principes de démocratie», a-t-il ajouté. Le successeur de Mohamed Abied à la tête de l’UC est également revenu sur les événements qui ont marqué la scène politique nationale. Il a ainsi fait savoir que «le débat politique actuel doit être imprégné d’un esprit de responsabilité, loin des attaques personnelles».

Le numéro un de l’UC a, par ailleurs, confirmé l’ancrage de sa formation politique dans l’opposition précisant que son parti est prêt à jouer le rôle qui lui échoit au sein de l’opposition. Il faut préciser que Mohamed Sajid est devenu le quatrième secrétaire général de l’Union constitutionnelle fondée en 1983 par l’ancien Premier ministre Maati Bouabid.

Son élection est intervenue suite à un vote massif des membres du conseil national du parti en sa faveur. Il a expliqué que le climat de cohésion et de responsabilité ayant marqué l’élection du secrétaire général, «un poste qui ne figurait pas parmi mes priorités, preuve en est ma candidature au dernier moment», permettra à l’UC de jouer pleinement son rôle sur la scène politique nationale, a affirmé M. Sajid, rappelant les rôles joués par sa formation politique depuis sa création à nos jours au gouvernement, à l’opposition et dans la gestion de la chose locale.

S’agissant de la gestion de Casablanca, Sajid a fait savoir que le conseil de la ville de Casablanca, exception faite de quelques périodes ayant impacté négativement les réalisations, a accompli d’importants projets dans un esprit de concertation et de responsabilité malgré certaines difficultés dues à des divergences dans les tendances, estimations et convictions.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *