Chabat veut reconquérir Fès

Chabat veut reconquérir Fès

Le SG de l’Istiqlal balise le terrain devant une probable candidature aux Législatives avec un meeting sur son bilan en tant que maire

A quelques mois des élections, les hommes politiques se positionnent en vue d’une candidature pour les Législatives. Hamid Chabat, secrétaire général du parti de l’Istiqlal (PI), pourrait être le premier à se jeter dans le bain. Tout porte à croire, en effet, que le numéro un du parti de la balance va rempiler pour un nouveau mandat comme député. Chabat ira dans ce sens à la rencontre des habitants de Fès dès jeudi prochain. Ancien fief électoral pour le parti de l’Istiqlal, la ville a basculé dans le giron du Parti de la justice et du développement (PJD) depuis les dernières élections communales et régionales de 2015.

«Le secrétaire général du parti de l’Istiqlal animera jeudi un meeting sur son bilan dans la ville de Fès en tant que maire sous le thème: 2003-2012, la période de la construction», apprend-on auprès des sources au sein de l’Istiqlal. Il faut dire que Chabat a rencontré des difficultés importantes lors des dernières élections dans la capitale spirituelle du Royaume. Non seulement il a perdu sa majorité au sein du conseil de cette ville, mais il a également été contraint de céder sa place à un responsable pjdiste qui s’est porté candidat dans les élections à Fès pour la première fois de son parcours. Il s’agit en l’occurrence de Idriss Al Azami Idrissi, son successeur à la mairie et ministre délégué en charge du budget dans le gouvernement Benkirane.

Le meeting de jeudi prochain organisé par Chabat ressemble ainsi à une opération de reconquête de Fès où sa popularité est mise à rude épreuve. Même si l’actuel numéro un de l’Istiqlal est parvenu à gagner un siège au conseil de la ville de Fès ainsi que le conseil régional de Fès-Meknès. Mais coup de théâtre, Chabat annoncera sa démission quelques mois seulement après son élection, lui qui était habitué à jouer les premiers rôles dans la capitale spirituelle dont il fut le maire pendant pratiquement une décennie. Le secrétaire général du parti de la balance n’hésite pas à sortir les gros moyens pour se préparer aux élections.

Fait inédit pour l’Istiqlal, la direction actuelle du parti s’est attaché les services d’une agence de communication pour l’aider dans les préparatifs aux Législatives du 7 octobre prochain. Des Législatives où l’Istiqlal compte jouer les premiers rôles au niveau national mais également à Fès pour la symbolique. Pour rappel, les Législatives anticipées de 2011 à Fès avaient connu une poussée du PJD et un recul du PI qui n’avait pu conserver que deux sièges dans la région dont celui de Chabat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *