Chambre des représentants : Adoption de trois conventions relatives à la ZLECAF et à l’accord de pêche durable Maroc-UE

Chambre des représentants : Adoption de trois conventions relatives à la ZLECAF et à l’accord de pêche durable Maroc-UE

La Chambre des représentants a adopté à l’unanimité, lundi en séance plénière, trois conventions relatives à l’accord de pêche durable entre le Royaume du Maroc et l’Union européenne (UE) et à la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF).

Présentant les trois conventions, la secrétaire d’État auprès du ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Mounia Boucetta, a mis en avant «l’importance stratégique de ces conventions pour le Royaume dans ses relations avec le continent africain en tant qu’espace d’appartenance et de profondeur stratégique pour le Maroc», soulignant toutefois le «partenariat privilégié et vital unissant depuis un demi-siècle le Maroc au regroupement régional», indique la Chambre dans un communiqué. Selon le communiqué, le projet de loi n° 11.19 portant ratification de l’accord de création de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), signé le 21 mars 2018 à Kigali (Rwanda), vise à faciliter l’intégration entre les marchés africains et à contribuer à augmenter la part du commerce intra-africain à 52% d’ici 2022. Cette zone ouvrira la voie à une union douanière après quatre ans et à un groupement économique africain à l’horizon 2028.

Abordant le projet de loi n°10.19 portant approbation de l’accord sous forme d’échange de lettres entre le gouvernement du Royaume du Maroc et l’UE Rabat et le projet de loi 14.19 portant approbation de l’accord dans le domaine de la pêche durable, signé le 14 janvier 2019 entre le Royaume du Maroc et l’UE, Mme Boucetta a rappelé le partenariat distingué entre le Maroc et l’Union européenne, affirmant que «l’intégration des provinces du sud du Royaume dans l’accord de pêche réaffirme sans conteste qu’aucun partenariat n’est envisageable avec le Maroc sans respect de son intégrité territoriale».

Le nouvel accord de pêche durable et son protocole d’application permettront à 128 navires de 10 États membres de l’UE de pêcher pendant 4 ans dans les eaux atlantiques adjacentes au Maroc, du Cap Spartel au Cap Blanc, y compris les eaux adjacentes aux provinces du sud du Royaume, rappelle la même source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *