Chef de gouvernement : «J’attends toujours une décision tranchée de la part de l’USFP»

Chef de gouvernement : «J’attends toujours une décision tranchée de la part de l’USFP»

Benkiran exige l’accord officiel de l’USFP avant de parler des détails de la participation de ce parti

Réponse du berger à la bergère. Après la convocation de la commission administrative de l’USFP pour trancher sur la participation du parti à la majorité, le chef de gouvernement exige l’accord officiel du parti de la rose avant de discuter des détails de sa participation dans la prochaine équipe gouvernementale. «J’attends toujours une décision tranchée de la part de l’Union socialiste des forces populaires afin de passer aux négociations détaillées», a-t-il déclaré devant les membres du secrétariat général du Parti de la justice et du développement (PJD) à Rabat mardi dernier.

La réaction du chef de gouvernement intervient après la publication de déclarations attribuées au premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, qui serait en train d’attendre une offre précise de la part de Benkiran avant de trancher sur la participation. «Dès le départ, nous avons affirmé que le débat sur la formation du prochain gouvernement sera consensuel sans aucun problème», a-t-il ajouté. Par ailleurs, Benkiran a affirmé que le président du Rassemblement national des indépendants (RNI) lui a communiqué l’intention du parti de participer au prochain gouvernement lors de leur dernière réunion à Rabat il y a pratiquement deux semaines, expliquant qu’il «n’y a pas de positions nouvelles sur ce sujet». Pour rappel, seuls le parti de l’Istiqlal (PI) et le Parti du progrès et du socialisme (PPS) ont rejoint officiellement la majorité conduite par le PJD qui doit former une nouvelle équipe gouvernementale.

Seulement ces trois partis n’ont pas une majorité au sein de la Chambre des représentants. C’est la raison pour laquelle le chef de gouvernement doit chercher de nouveaux soutiens à la première Chambre. Les prochains jours seront ainsi décisifs puisque l’USFP réunira sa commission administrative samedi prochain avec comme unique point à l’ordre du jour: la participation au prochain gouvernement. Le parti de la rose compte 20 députés à la chambre des représentants ce qui permettra au PJD de disposer d’une majorité. Le hic, c’est que les quatre partis, à savoir le PJD, le PI, le PPS et l’USFP n’auront qu’une majorité étriquée et donc beaucoup trop fragile. Une potentielle participation du RNI à la prochaine majorité offrirait une majorité plus confortable au prochain gouvernement. En effet, le parti de la colombe et l’Union constitutionnelle forment désormais un groupe parlementaire commun à la Chambre des représentants. Le chef de gouvernement semble, pour sa part, prendre son temps mais les observateurs commencent à s’impatienter. En effet, cela fait pratiquement un mois jour pour jour que le chef de gouvernement a été nommé sans qu’il ne puisse pour autant trop avancer dans la formation d’une majorité gouvernementale.

A noter que Abdelilah Benkirane avait conduit le gouvernement depuis 2012. Au lendemain des résultats des dernières législatives, il a été reconduit dans son poste.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *