Commissions parlementaires : Les nouveaux présidents élus

Commissions parlementaires : Les nouveaux présidents élus

Les nouveaux présidents des commissions parlementaires de la première Chambre sont désormais connus.

Sans grande surprise, la commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des MRE sera dirigée par le Parti de la justice et du développement (PJD) alors que le Parti authenticité et modernité (PAM) a hérité de la commission de l’intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville tout comme la Commission de justice, de législation et des droits de l’Homme. Le PJD a, en outre, gardé le contrôle de la Commission des finances et du développement économique.

La commission des secteurs sociaux sera présidée, quant à elle, par le parti de l’Istiqlal alors que la commission des secteurs productifs aura un président du Rassemblement national des indépendants. Le Mouvement populaire a été élu à la tête de la commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement, au moment où l’Union nationale des forces populaires (USFP) a hérité de la commission de l’enseignement, de la culture et de la communication. Enfin, la commission du contrôle des finances publiques sera du ressort du PJD. Il faut dire que cette dernière commission a connu une bataille très rude entre les pjdistes d’un côté et les membres du groupement du Parti du progrès et du socialisme (PPS). Même si le parti du livre a demandé le soutien du parti de la lampe, ce dernier a préféré garder la présidence de la commission du contrôle des finances publiques, ce qui est de nature à rendre les relations entre les deux partis encore plus tendues. A noter enfin que le règlement intérieur de la Chambre des représentants détermine le nombre de commissions permanentes, leur composition et leurs attributions.

Le nombre de commissions parlementaires permanentes, dans le mandat législatif actuel, est de neuf (article 55), leurs présidents sont élus au début de la période législative et à la session d’avril de la troisième année de cette période (article 58). Pour rappel, les députés avaient réélu Habib El Malki de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) comme président de la Chambre des représentants, lors d’une séance plénière à l’occasion de l’ouverture de la session printanière de la Chambre. M. El Malki était le seul candidat à sa propre succession.

La séance d’élection s’est tenue conformément aux dispositions de l’alinéa 3 de l’article 62 de la Constitution et des articles 24, 25 et 26 du règlement intérieur de la première Chambre du Parlement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *