Crans Montana Forum : Tous les yeux rivés sur Dakhla !

Crans Montana Forum : Tous les yeux rivés sur Dakhla !

La grand-messe commencera officiellement ce vendredi avec le discours royal

Le rayonnement du Maroc sur les autres pays d’Afrique n’est pas un rêve. L’événement organisé par la fondation Crans Montana et les autorités marocaines l’atteste. Le Maroc signe encore une fois son ferme engagement à valoriser les provinces du Sud et leurs richesses. Le coup d’envoi de la 3ème édition de Crans Montana Forum a été donné aujourd’hui. A l’heure où la coopération Sud-Sud bat son plein, la nouvelle Afrique se dessine sous toutes ses facettes, drainant les opportunités économiques et sociales sous une consonance politique, logique avec les attentes du Maroc. Les enjeux sont clairs et renvoient fondamentalement à la stabilité, la cohésion et la solidarité pour un développement durable. Le rôle du Maroc en Afrique n’est plus à démontrer. Le dernier périple de la plus Haute Autorité en témoigne.

Les organisateurs n’ont pas lésiné sur les moyens. Les partenaires sont stratégiques. Et c’est Grandi Navi Veloci (GNV), l’une des plus grandes compagnies de navigation italiennes, qui est partenaire pour la seconde année consécutive de l’événement. La mise à disposition d’un des navires amiraux a permis d’assurer l’accueil de la plus grande majorité des invités durant tout le séjour du 16 au 21 mars. Un melting pot de nationalités annonce la couleur de l’événement qui a démarré jeudi soir par un dîner d’ouverture officiel sur l’un des plus grands navires de la compagnie.

Autre partenaire soutenant l’événement : l’ONEE qui signe l’engagement environnemental qui a été largement médiatisé lors de la COP22 à Marrakech.

Pour le décryptage du champ agricole, c’est le Groupe Crédit Agricole du Maroc qui se positionne d’entrée en tant que partenaire stratégique du Forum. Il est clair qu’en tant que premier partenaire financier du monde rural, agricole et agro-industriel, l’apport de son expertise aux différents participants nationaux et internationaux permettra de démontrer que le Maroc a bel et bien mis en place les garde-fous nécessaires en matière de sécurité alimentaire. Les risques par rapport aux aléas climatiques, liés à la sécheresse, essentiellement, ayant généré des produits d’assurance spécifiques par l’établissement financier. L’occasion de présenter les différents axes du Plan Vert sera également donnée aux personnes habilitées -mais dont les noms n’ont pas encore été divulgués à l’heure où nous mettions sous presse-.

La grand-messe commencera officiellement ce vendredi avec le discours royal. 

Un débriefing sur la COP22 est également prévu, ce qui permettra de mettre en avant les différentes actions retenues à l’issue de l’événement qui s’est déroulé en novembre dernier à Marrakech. Le décryptage autour des questions d’impact attendu par le changement climatique et les différentes solutions pour l’atténuer sera un des sujets débattus en priorité.

Sur un autre registre, un panel d’intervenants s’emploiera à planter le décor sur le contexte politico-économique dans lequel évolue la femme marocaine. Le sujet de la parité revenant sur le tapis malgré les nombreux obstacles que rencontre encore la femme au Maroc et dans les autres pays d’Afrique. Les organisateurs promettent, à ce niveau, aussi des témoignages de femmes engagées dans la voie de la parité gagnante.

A la séance plénière viendront se greffer des sessions parallèles et qui traiteront de thématiques liées notamment aux drames migratoires en Méditerranée et en Europe, signes de crises acerbes dans plusieurs pays d’Afrique et de Moyen-Orient compte tenu du contexte géostratégique mondial.

Bref, Crans Montana Forum mettra la lumière sur une ville en plein essor. L’objectif ultime étant de récolter le maximum de recommandations internationales annonciatrices de consensus sur des problématiques sensibles (énoncées ci-dessus). Le choix de Dakhla n’est pas fortuit. Les instances internationales y verront certainement, un clin d’œil du Royaume du Maroc dont le lobbying poursuit son petit bout de chemin sur la question territoriale. Les meilleurs arguments sauront émerger d’eux-mêmes !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *