Dakhla : Des têtes de listes locales chevronnées en lice pour les législatives 2016

Dakhla : Des têtes de listes locales chevronnées en lice pour les législatives 2016

Les deux sièges en jeu suscitent l’appétit des partis en course

azzouha-el-arrak-pjd-et-mohamed-lamine-dida-mp-sliman-derham-usfp-et-mohamed-lamine-hormatollah-piLa course électorale aux législatives du 7 octobre prochain sera serrée dans la circonscription de Dakhla. La tâche ne sera pas facile pour convaincre les électeurs de cette merveille du Sud marocain. La circonscription de Dakhla, chef-lieu de la région de Dakhla Oued-Eddahab, compte deux sièges à pourvoir, et qui suscitent l’appétit de  plusieurs partis politiques. Ces derniers ont tous misé sur des têtes de listes locales chevronnées qui disposent d’une notoriété dans cette ville de 106.000 habitants. Aujourd’hui, le compte à rebours a commencé avant le lancement officiel de la campagne électorale prévu ce vendredi.

La fièvre des élections commence à se ressentir dans les quatre coins de la ville, alors que tous les candidats en lice affûtent leurs armes. Le Mouvement Populaire (MP) qui préside le Conseil municipal de Dakhla mise sur Mohammed Lamine Dida, l’actuel secrétaire du Conseil  présidé par Sidi Salouh Joumani.  M. Dida devra compter sur le soutien de ce dernier vu la relation de parenté entre les deux familles. L’Union socialiste des forces populaires a choisi  l’homme d’affaires Sliman Derham pour porter ses couleurs lors de ce scrutin. M. Derham est l’un des opérateurs économiques les plus influents de la ville.  Ses usines et fermes comptent plus de 3.000 employés. A cela s’ajoute l’appui de sa tribu d’origine Ait Baâmran. Ce dernier a déjà siégé au Parlement durant la période 2002-2011, avant de céder sa place à son frère Hassan Derham, qui se représente cette fois à Laâyoune. Pour cette nouvelle expérience électorale, le  Parti de la justice et du développement met en tête de liste la députée sortante Azzouha El-Arrak. Cette jeune femme ex-membre de la Commission parlementaire des finances et développement économique a accédé au Parlement en 2011 grâce à la liste nationale des femmes.

Le parti de l’Istiqlal a fini par choisir  Maoulaïnine Bougarne après de longues tractations. Le parti de la balance jouit d’une forte présence au niveau de la région de Dakhla-Oued Eddahab dont il assure la présidence du Conseil régional. La course sera aussi rude dans la province d’Aousserd pour les deux sièges en lice, notamment avec la présence de l’istiqlalien Mohamed Lamine Hormatollah, qui est également le président de la section du Sud de la CGEM, et du club les Etoiles d’Aousserd. L’homme d’affaires Mohamed Boubaker du Parti authenticité et modernité qui a à son actif plusieurs années d’expérience électorale sera également un élément important dans cette course. L’usfpéiste Abdelfattah Elmeki essayera lui aussi de briguer un siège parlementaire au niveau de cette circonscription.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *