Dakhla: Le PJD, le MP, l’USFP et le PAM se partagent les 4 sièges

Dakhla: Le PJD, le MP, l’USFP et le PAM se partagent les 4 sièges

Le parti de l’Istiqlal fait du surplace au niveau de la région de Dakhla-Oued Eddahab au profit du PJD, MP, USFP et PAM. C’est ce qui ressort des résultats du scrutin du 7 octobre au niveau de cette région où la concurrence était très rude entre les différents candidats en lice.

mohammed-lamine-didi-mp
Mohammed Lamine Didi (MP)est arrivé en tête dans la circonscription d’Oued Eddahab avec 6.619 voix

Le jour du scrutin au niveau de la région de Dakhla-Oued Eddahab a été marqué par une forte mobilisation de la population locale pour élire ses représentants au sein de l’hémicycle. Cette région regroupe deux circonscriptions, à savoir Oued Eddahab et Aousserd, qui ont enregistré respectivement 59 et 76,77%. Ce taux de participation élevé n’est pas surprenant. En effet, c’est dans les provinces du Sud qu’on constate régulièrement les taux les plus importants à chaque consultation électorale, avec une forte participation féminine observée déjà lors de la campagne électorale, notamment durant les meetings et dans les équipes mobilisées sur le terrain parmi les partis politiques. 

Quelque 31 listes électorales étaient en lice pour partager les 2 sièges réservés à chacune des circonscriptions. 20 listes ont été déposées au niveau d’Oued Eddahab, alors que le corps électoral se compose de 46.127 inscrits. Pour Aousserd, onze partis politiques se sont affrontés, les listes électorales comprenaient 8.717 électeurs. La compétition a été très serrée tout au long du processus électoral en raison du nombre réduit des sièges qui ont été en jeu dans la région, et qui ont ouvert l’appétit de plusieurs formations politiques. Le Mouvement populaire (MP) et le Parti de la justice et du développement (PJD) sont arrivés en tête dans la circonscription d’Oued Eddahab, en l’occurrence Mohammed Lamine Didi (6.619 voix) et la Pjdiste Azzouha El-Arrak (5.979 voix). Et ce au détriment du candidat de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), l’homme d’affaires Sliman Derham (2.134 voix) qui n’a pas su reconquérir les électeurs de cette province, malgré le déplacement à Dakhla de Driss Lachgar, le secrétaire général du parti de la rose pour le soutenir.

Même échec pour le parti de l’Istiqlal (PI) qui considère cette région comme son bastion historique, et dont il assure la présidence du Conseil régional, en la personne de Yanja Khatat. Le parti de la balance sort les mains vides, son candidat Maeleinin Bougruin ayant obtenu à peine 2.674 voix. 

Le Parti authenticité et modernité (PAM) qui a choisi de ne présenter aucun candidat à Oued Eddahab a frappé fort dans la circonscription d’Aousserd par le biais de Mohamed Boubaker lequel accumule déjà plusieurs années d’expérience parlementaire. Il représente désormais les habitants de cette région en compagnie de l’Usfpéiste Abdelfattah Elmeki.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *