Des failles dans la gestion de marchés publics et dans les nominations: Le département de Belmokhtar s’explique

Des failles dans la gestion de marchés publics et dans les nominations: Le département de Belmokhtar s’explique

La polémique suscitée tout récemment lors de la séance des questions orales à la Chambre des conseillers autour des failles dans la gestion de marchés conclus par certaines académies régionales de l’éducation et de la formation (AREF), ainsi que la nomination de directeurs de celles-ci et directeurs provinciaux ne laisse pas la tutelle indifférente.

Dans un communiqué récent, le ministère apporte un éclairage autour des deux affaires.

Des AREF responsables

«En tant qu’institutions publiques, les académies régionales assument la responsabilité de conclure des marchés publics et des titres de commande conformément aux lois et procédures en vigueur», précise le ministère en rejetant tout rapport des autorités centrales avec une telle démarche. Selon la même source, le rôle de celles-ci consiste au seul suivi et contrôle, voire à prendre les mesures nécessaires. «Les autorités concernées au sein du ministère ont antérieurement entamé une enquête à propos du marché relatif à la garde conclu par l’AREF de Rabat-Salé-Kénitra suscité lors de la même séance en faisant allusion à une série de documents qui y ont trait», ajoute le ministère en demandant officiellement au conseiller de lui communiquer les preuves dont il dispose concernant les failles qu’il a soulevées.
Outre cette démarche, le ministère a chargé l’inspection générale du ministère de faire le nécessaire dès prise de connaissance de l’affaire des marchés relatifs aux outils didactiques. Comme il a fait de même avec l’inspection générale des finances. «Après avoir reçu les rapports de l’inspection générale du ministère, le ministère a adressé ceux-ci à la Cour des comptes conformément aux dispositions de l’article 109 de la loi relative aux juridictions financières», enchaîne la même source en s’expliquant également sur la nomination des directeurs des académies régionales et directeurs provinciaux.

Des nominations dans les règles de l’art

A ce propos, la tutelle précise que la sélection et nomination des directeurs des AREF et ceux provinciaux se déroulent en conformité avec les procédures légales et réglementaires relatives à la nomination aux postes supérieurs et de responsabilité, voire en respect des principes de reddition des comptes et de mobilité en postes de responsabilité. «L’achèvement des missions de certains responsables régionaux et provinciaux a eu lieu sur la base d’une évaluation de leur performance professionnelle et des rapports des deux inspections générales du ministère. Le tout en se pliant aux procédures en vigueur», détaille la même source en précisant que les données et mesures ayant trait à l’élaboration et l’exécution du processus de sélection des directeurs des AREF et ceux provinciaux font l’objet de procès-verbaux et de rapports établis par les comités de sélection. Ceux-ci ayant été soumis aux autorités compétentes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *