Des perdants

Dahmane Derham, du parti de l’USFP, président du conseil de la ville de Tanger, a échoué dans l’arrondissement de Tanger médina. Il n’a pas obtenu la confiance qu’il désirait. Les habitants de l’arrondissement Tanger médina ont préféré voter, cette fois, pour un autre candidat.

Mohamed Sassi, l’un des dirigeants du Parti socialiste unifié qui s’est présenté aux élection en tant que tête de liste de l’Alliance de la gauche démocratique (AGD) à Yacoub El Mansour à Rabat, n’a pas réussi à atteindre son objectif, celui d’être élu. M. Sassi ne s’attendait pas à ce résultat.

Hassan Tarek, membre du bureau politique de l’USFP, est sorti perdant. Il n’a pas été élu dans la commune de Yacoub El Mansour à Rabat où il s’est porté candidat.
Les élections ne lui ont pas porté chance. Mais n’empêche que son parti a réussi à décrocher la quatrième place.

Jamal Rhmani, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle et membre du bureau politique de l’USFP, a perdu dans l’arrondissement de Tabriquet à Salé. Une grande compétition entre les différentes formations politiques a marqué la campagne électorale dans la ville de Salé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *