Election : La majorité pour des isoloirs transparents !

Election : La majorité pour des isoloirs transparents !

L’amendement a été retiré et les textes de lois électorales adoptés sans aucun changement par la première Chambre
Les partis de la majorité ont peur des isoloirs opaques dans les bureaux de vote. Dans ce sens, un amendement proposé par les partis de la majorité, à savoir le Parti de la justice et du développement (PJD), le Rassemblement national des indépendants (RNI), le Mouvement populaire (MP) et le Parti du progrès et du socialisme (PPS) a demandé l’installation dans les bureaux de vote d’isoloirs transparents. Pour les partis de la majorité les isoloirs transparents permettront aux observateurs dans les bureaux de vote de mieux contrôler ce qui se passe à l’intérieur de l’isoloir. Mais cette proposition a été finalement retirée.

En effet, tous les amendements proposés par les groupes parlementaires des quatre partis de la majorité ont été retirés avant la réunion de la commission de l’intérieur qui devait statuer sur les amendements des députés.

Les lois électorales, à savoir le projet de loi organique relatif à la Chambre des représentants et le projet de loi organique relatif aux partis politiques, ont été adoptés par la première Chambre sans aucune modification. «Les projets de lois électorales sont passés en commission sans aucun changement. Les députés les ont adoptés tels que le gouvernement les avait déposés au Parlement», affirme une source au sein de la majorité à la première Chambre. Le lobbying des femmes parlementaires n’a pas apporté de résultats. Celles-ci voulaient augmenter la représentativité des femmes à la première Chambre et permettre aux députées de briguer un second mandat dans le cadre de la liste nationale, chose qui est impossible aujourd’hui. Par ailleurs, les amendements proposés par les groupes parlementaires de l’opposition concernant lesdits textes ont été tous rejetés par le ministère de l’intérieur en commission. Ainsi, les lois électorales passent le cap de la première Chambre. Elles seront ainsi examinées par la deuxième Chambre dans les prochains jours. Les textes devront par la suite revenir à la première Chambre pour une deuxième lecture avant leur adoption finale.

A noter que les projets de lois en question avaient fait l’objet de consultation entre le ministère de l’intérieur et les partis politiques. A l’issue de ces consultations, plusieurs changements ont été introduits, notamment l’abaissement du seuil de représentativité à 3% contre 6% actuellement et la mixité dans la liste nationale des jeunes qui sera désormais partagée à part égale entre les deux sexes.

Pour rappel, les élections législatives sont prévues le 7 octobre prochain. Le scrutin doit déboucher sur la formation d’une nouvelle majorité et donc un nouveau gouvernement. Il s’agit des deuxièmes élections législatives depuis l’adoption d’une nouvelle Constitution en juillet 2011.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *