Elections du 4 septembre: Laenser satisfait des résultats du MP

Elections du 4 septembre: Laenser satisfait des résultats du MP

Près de vingt jours après la tenue des élections communales et régionales, le Mouvement populaire vient (enfin) de donner sa lecture des résultats. «Nous avons préféré attendre que l’ensemble des résultats soit disponible afin de donner une lecture cohérente et définitive de ces échéances électorales», a déclaré Lahcen Haddad, membre du bureau exécutif du MP, lors d’une conférence de presse mardi à Rabat.

Si l’on en croit les dirigeants du parti, ces élections étaient un succès. «De manière globale, que ce soit en ce qui concerne les Chambres professionnelles ou les élections communales, les résultats étaient positifs pour le parti», a déclaré Mohand Laenser, secrétaire général du MP. «Il suffit de les comparer à nos résultats en 2009, ou aux résultats de nos concurrents», a-t-il ajouté.
Ainsi, selon le secrétaire général du parti de l’épi, le Mouvement populaire arrive en deuxième position si l’on considère le taux d’augmentation de ses sièges aux Communales par rapport à 2009.

Ce taux serait de 34% selon Laenser, plaçant le MP juste derrière le Parti de la justice et du développement (PJD). De la même manière, la représentation du MP dans les communes parmi les 5 principaux partis de la majorité et de l’opposition parlementaire est passé de 8% en 2009 à 9,5% en 2015.

En ce qui concerne les élections régionales, le secrétaire général du parti a affirmé que le MP aurait pu prétendre à la présidence de 3 ou 4 régions mais que la composition des conseils régionaux et le diktat des alliances de la majorité en avaient décidé autrement. «Nous nous sommes finalement présentés dans deux régions (Béni Mellal-Khénifra et Fès-Meknès, ndlr), pour en remporter une seule», a précisé Mohand Laenser. Répondant à une question concernant les élus du MP qui avaient voté pour des candidats de l’opposition dans la région de Beni Mellal-Khénifra,  Mohand Laenser a assuré que le parti prendrait les mesures nécessaires à leur égard. «Ces trois élus seront sanctionnés pour ne pas avoir respecté les consignes du parti, mais je tiens à préciser que leurs voix n’ont pas été déterminantes compte tenu de l’issue du vote», a ajouté le secrétaire général.

Ce dernier, qui vient tout juste de déposer sa démission du gouvernement suite à sa nomination à la tête de la région de Fès-Meknès, a expliqué que son parti pouvait tirer trois leçons de ces échéances électorales.

«Le Mouvement populaire a réussi à conserver ses positions dans ses principaux fiefs, à regagner du terrain dans des régions où il était absent et à s’adjuger la deuxième place en ce qui concerne la présidence de communes de plus de 100.000 habitants», a-t-il conclu. Le MP présidera, en effet, six «grandes communes, soit 16% de l’ensemble de ces conseils».

Rappelons que lors des élections communales du 4 septembre dernier, le Mouvement populaire est arrivé à la 5ème place, avec un total de 3.007 sièges. Le parti occupe également la 5ème place dans les élections régionales avec 58 sièges, soit 8,5% des sièges à pourvoir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *