Elections: Le PJD veut séduire les ruraux

Elections: Le PJD veut séduire les ruraux

Le monde rural sera un véritable défi pour le PJD au cours des prochaines élections. Depuis sa création en 1997, le Parti de la justice et du développement n’a jamais pu percer dans les campagnes marocaines. Pourtant, le parti parvient à réaliser de bons scores dans les villes grâce à un corps électoral composé essentiellement de citadins.

Devenu depuis les Législatives 2011 la première force parlementaire chez les Représentants, le parti de la lampe a de nouvelles ambitions pour le monde rural. Abdelhaq Arabi qui est à la fois l’un des proches collaborateurs du chef de gouvernement Abdel-Ilah Benkiran et président de la commission centrale des élections au sein du PJD, a travaillé sur une nouvelle stratégie du parti pour séduire les électeurs ruraux.

Des réunions ont déjà eu lieu avec la participation des présidents de communes et de parlementaires du parti ayant l’habitude de travailler dans le milieu rural. Selon Arabi, le but est de cerner les spécificités des populations rurales et de maîtriser les techniques de campagnes dans ce milieu. Le parti veut ainsi éviter les erreurs du passé lorsqu’il adoptait la même stratégie et campagne électorale à la fois pour le milieu urbain et rural.

Aujourd’hui, la stratégie «spécial» monde rural est fin prête. Plus concrètement, il sera question de mener des campagnes différentes avec des techniques plus adaptées à la population cible. Il s’agit, en outre, d’assurer une présence plus importante dans les communes rurales. Dans ce sens, le Monsieur élections au sein du parti de la lampe fait un mea culpa reconnaissant un faible déploiement dans ce milieu.

Mais la formation évoque également d’autres raisons à l’origine de ces faibles performances. «Nous avons fait face ces dernières années à une véritable campagne préméditée colportant des rumeurs destinées à faire peur aux populations concernant notre formation», a dit Arabi. Et de conclure : «Aujourd’hui, nous avons plus de chances d’améliorer nos résultats en milieu rural grâce à une plus forte présence de nos militants mais également en raison de l’image de notre parti auprès des populations qui ont compris que toutes les rumeurs concernant le PJD sont dénuées de toute vérité».

A noter que le parti de la lampe compte présenter en milieu rural certaines de ses compétences les plus en vue afin d’améliorer ses chances et gagner plus de sièges. Reste à savoir si le parti pourra véritablement remonter la pente au cours des prochaines échéances prévues en septembre prochain. La formation devra composer avec d’autres partis politiques dont l’ancrage rural est confirmé depuis de longues années.

Pour sa part, le secrétaire général du PJD avait affirmé au cours de l’une de ses sorties que les résultats de sa formation seront meilleurs au cours des prochaines élections ajoutant cependant que le parti ne couvrira pas toutes les circonscriptions faute de candidats suffisants !
 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *