Élections législatives : Un pas prometteur pour les relations avec l’UE et les USA

Dans la foulée des impressions recueillies et des messages  adressés en réaction aux résultats des élections législatives du vendredi 7 septembre, les Etats-Unis d’Amérique ont joint leurs appréciations pour saluer le «pas en avant de plus pour le Maroc».
Ainsi, lundi 10 septembre, le porte-parole du département d’Etat, Sean McCormack, a déclaré que «les Etats-Unis félicitent le gouvernement et les citoyens du Maroc pour les élections législatives du 7 septembre. Les informations indiquent qu’elles ont respecté les critères internationaux».
À ce titre, l’Etat américain considère «ces élections comme un pas en avant de plus pour le Maroc, et nous soutenons le peuple marocain dans sa construction d’un gouvernement plus démocratique et plus représentatif», toujours selon M. McCormack.
Cette déclaration traduit, en fait, un horizon de développement pour le Royaume qui lui permettrait de renforcer, par son nouveau gouvernement, les efforts fournis jusque-là par le gouvernement actuel, et vient s’ajouter à la déclaration de l’Union européenne( UE).
En effet, l’UE s’est dite désireuse  de poursuivre sa coopération avec le nouveau gouvernements marocain qui sera issu de ces législatives, selon la Commission européenne, exécutif de l’UE.
Dans une déclaration publiée dimanche par la CE, la commissaire aux relations extérieures et à la politique européenne de  voisinage, Benita Ferrero-Waldner, s’est félicitée de la tenue de  ces éléctions marocaines.
Et de souligner que «ce processus confirme les avancées réalisées par le Maroc dans la construction d’une société démocratique».
Loin de se contenter d’une simple coopération, l’UE, selon la déclaration de la Commission européenne, tend à apporter un soutien solide aux réformes tracées par le Maroc pour relever les défis économiques et sociaux qu’il s’est engagé à réaliser, notamment pour les projets ayant trait à la lutte contre la pauvreté et l’analphabétisme.
«De grands chantiers de coopération en matière de réformes ont été entamés, que nous nous réjouissons de poursuivre avec le nouveau gouvernement qui sortira de ces élections», a souligné la CE, sans oublier les enjeux, pour le Maroc, que représentent sa coopération et son partenariat avec l’UE.
«Ceci est particulièrement important au moment où nous initions une réflexion sur un renforcement de notre partenariat qui  pourrait faire du Maroc un pays pionnier dans nos relations avec les pays du voisinage». Prochainement, donc, le gouvernement qui devra continuer sur la lancée du développement voulu pour le Royaume, et développer ce qui a été fait, jusqu’à présent, en matière de coopération et de partenariat avec ces deux interlocuteurs majeurs que sont l’UE et les Etats-Unis, sera nommé par SM le Roi Mohammed VI.
Le Souverain a décidé de recevoir, dans les jours qui viennent, les dirigeants des partis politiques marocains, dans la perspective de la désignation du futur Premier ministre, a annoncé lundi le Palais royal.
A la lumière des résultats définitifs de l’élection de la nouvelle Chambre des représentants, SM le Roi Mohammed VI a «décidé d’accorder, dans les jours qui suivent, des audiences aux dirigeants des partis politiques», a souligné un communiqué du Palais royal.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *