Elections partielles à Inzegane : Le PJD remporte le siège en jeu

Elections partielles à Inzegane : Le PJD remporte le siège en jeu

Le jeune Rniste est arrivé deuxième devant des candidats chevronnés

La campagne menée par le jeune RNiste tient son exemplarité d’avoir été basée sur la jeunesse du RNI, représentée par des membres venant de toutes les régions du Royaume en soutien au candidat du parti.

Le candidat du Rassemblement national des indépendants (RNI), Abdelaziz Gouraizim,  n’a finalement pas  gagné de siège à la circonscription  lors des élections partielles dans la région Agadir Ait Melloul. Il a été deuxième au classement. C’est Mohamed Seddik, du Parti de la justice et du développement (PJD), qui a remporté le siège vacant mis en jeu lors des élections partielles du jeudi 7 décembre qui se sont déroulées au niveau de la circonscription électorale d’Inzegane-Ait Melloul, remplaçant ainsi le Pamiste invalidé par la Cour constitutionnelle, Mohamed Ghalem. Selon les résultats définitifs annoncés par la commission de recensement relevant de la préfecture d’Inzegane Ait-Melloul, le scrutin du jeudi a donné lieu à l’élection de Mohamed Seddik, gérant de société et actuel secrétaire local d’Ait Melloul du PJD, par 9.899 voix.

Alors que ce parti avait obtenu plus de 40 mille voix lors des législatives d’octobre 2016 au niveau de cette circonscription, ce qui représente un recul de près de 75% pour le parti de la lampe. A rappeler que six listes étaient en lice pour briguer le siège à pourvoir lors de ce scrutin qui a connu un taux de participation de 10,79%. Il faut dire, par ailleurs, que ces élections ont été marquées par la présence remarquable du candidat du RNI, le jeune Abdelaziz Gouraizim (27 ans).  Il n’a pas manqué d’attirer l’attention lors de la campagne qu’il a menée avec brio, aidé en cela par les jeunes du parti. Oui, Le candidat RNiste, titulaire d’un Bac + 5 en commerce, s’est parfaitement distingué par sa façon de procéder, de défendre ses idées et de les exposer avec un argumentaire convaincant.

D’ailleurs ce n’est pas rien de se classer second en se portant candidat pour la première fois. C’est bien plus qu’un bon augure pour l’avenir politique du parti de la colombe et de la place très honorable qu’il occupe  dans cette région, comme le souligne une source du RNI. Cela d’autant que les adversaires du jeune Gouraizim étaient des candidats de grand calibre bénéficiant d’un énorme soutien de leurs partis respectifs lors des campagnes et comptant toujours sur  la présence des dirigeants de ces formations lors des meetings électoraux. En revanche, la campagne menée par le jeune RNiste tient son exemplarité d’avoir été basée sur la jeunesse du RNI, représentée par des membres venant de toutes les régions du Royaume en soutien au candidat du parti. Une jeunesse présente de manière effective et complètement responsabilisée, jouissant d’une grande marge d’action. On est loin de l’image typique des campagnes basées particulièrement sur la présence des « leaders » et  dirigeants de partis. En tout cas, ajoute notre source, avec la présentation de ce jeune candidat, la manière dont les membres de la jeunesse du parti ont mené campagne, le RNI aura au moins envoyé un message clair et net : on peut parfaitement compter sur les jeunes ressources du parti.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *