Elections partielles : Deux sièges pour l’USFP

Elections partielles : Deux sièges pour l’USFP

Le parti récupère son groupe parlementaire à la Chambre des représentants

L’Union socialiste des forces populaires (USFP) est le grand vainqueur des dernières élections partielles organisées jeudi dernier. Le parti de la rose a en effet remporté à l’issue du scrutin deux sièges parlementaires. Dans les détails, l’USFP (majorité gouvernementale) a signé une première victoire dans la circonscription électorale locale de Nador en remportant le siège à pourvoir à la Chambre des représentants à l’issue des élections partielles. Selon les résultats annoncés par la commission de recensement relevant de la province de Nador, le candidat du parti de la rose, Mohamed Aberkane, a obtenu 13.162 voix devant le candidat du parti de l’Istiqlal (PI), Mohamed Taïbi, qui a remporté 10.574 voix, alors que le candidat du Mouvement populaire (MP), Saïd Rahmouni, s’est adjugé 10.521 voix. Lors de cette opération électorale dont le taux de participation avait atteint les 14,44%, un total de six listes représentant le PI, le MP, l’USFP, le Parti de l’unité et de la démocratie (PUD), le Parti de l’environnement et du développement durable (PEDD) et le Parti de la société démocratique (PSD) étaient en lice pour briguer le siège à pourvoir à la Chambre des représentants. Il faut préciser que ces élections partielles ont eu lieu suite à la décision de la Cour constitutionnelle d’annuler l’élection d’un membre de la Chambre des représentants pour la circonscription électorale locale de Nador au titre des législatives du 7 octobre 2016. Une deuxième victoire de l’USFP a eu lieu à Guercif.

Dans cette circonscription électorale locale, l’USFP et le Parti authenticité et modernité (PAM) ont remporté les deux sièges à pourvoir aux législatives partielles du jeudi. Selon les résultats annoncés par la commission de recensement relevant de la province de Guercif, le candidat de l’USFP, Saïd Baaziz, a remporté le premier siège avec 9.810 voix, alors que le candidat du PAM, Mohamed Barnichi, est venu deuxième avec 8.356 voix. La même source a fait savoir que le taux de participation a atteint 31,88% sachant que six listes représentant l’USFP, le PAM, le parti de l’Istiqlal (PI), le Parti de la justice et du développement (PJD), le parti du Mouvement populaire (MP) et la Fédération de la gauche démocratique (FGD) étaient en lice pour briguer les deux sièges en jeu lors de ce scrutin. Pour rappel, ces élections partielles ont eu lieu suite à la décision de la Cour constitutionnelle d’annuler l’élection de deux membres de la Chambre des représentants pour la circonscription électorale locale de Guercif au titre des législatives du 7 octobre 2016. Ainsi et sur un total de trois sièges parlementaires, l’USFP s’est à, lui seul, adjugé deux sièges signant ainsi la meilleure performance du jour. Il faut dire que ces élections étaient très attendues par les partis politiques en quête de nouveaux sièges, principalement pour l’USFP. Et pour cause. Ce dernier tablait sur ce scrutin pour maintenir son groupe parlementaire à la Chambre des représentants.

Après la perte d’un siège parlementaire à Sidi Ifni, le parti était menacé de perdre son groupe parlementaire à la Chambre des représentants puisque l’USFP ne disposait plus que de 19 députés alors que le seuil minimal pour la création d’un groupe est de 20 parlementaires. La victoire du parti de la rose dans les dernières élections partielles lui a donc permis de porter le nombre de ses députés à la première Chambre à 21. L’USFP qui préside la Chambre des représentants maintient ainsi son groupe parlementaire.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *