Elections partielles : Vers un bras de fer PJD-PAM à Settat

Elections partielles : Vers un bras de fer PJD-PAM à Settat

Les deux partis se disputent un siège parlementaire

Un siège supplémentaire serait ainsi bon pour le moral des troupes au sein du PAM surtout à quelques semaines d’une session ordinaire du conseil national où les Pamistes seront appelés à statuer sur la démission de leur secrétaire général, Ilyas Omari.

La campagne électorale bat son plein à l’approche des élections partielles de jeudi prochain. A Settat où plusieurs formations politiques se disputent un siège parlementaire, il semble que l’on s’achemine vers un bras de fer entre le Parti de la justice et du développement (PJD) et le Parti authenticité et modernité (PAM). Ce dernier est en quête d’une victoire après avoir essuyé quelques revers avec la perte de plusieurs sièges sur décision de la justice constitutionnelle. Un siège supplémentaire serait ainsi bon pour le moral des troupes au sein du PAM surtout à quelques semaines d’une session ordinaire du conseil national où les Pamistes seront appelés à statuer sur la démission de leur secrétaire général, Ilyas Omari.

Pour défendre ses chances dans ces élections partielles, le parti a choisi comme candidat dans la circonscription de Settat Mohamed Ghayet. Afin d’épauler ce dernier dans sa campagne électorale qui doit se poursuivre jusqu’à la veille du scrutin, le PAM a dépêché à Settat plusieurs membres de la direction centrale du parti. C’est le cas notamment pour Samer Abou Al Kacem, membre du bureau politique, et Najoua Koukouss, la présidente de l’organisation de la jeunesse du PAM, qui ont pris part à la campagne électorale du candidat de leur parti. Mais les responsables du PAM savent que la concurrence sera rude, notamment avec un PJD en quête lui aussi d’une nouvelle victoire, notamment dans le milieu rural. Le parti de la lampe qui dispose d’une bonne base d’électeurs dans les villes, traîne toujours le boulet d’une faible présence dans les campagnes. Certes, le parti a mis en place une stratégie entière pour réaliser une percée dans le milieu rural au cours des élections législatives d’octobre 2016, mais ses résultats dans ce scrutin ont été plus que mitigés avec à peine quelques sièges dont celui obtenu par Mustapha El Khalfi, actuel ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé des relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, à Sidi Bennour.

il est donc évident que les élections partielles à Settat représentent une aubaine pour le PJD même si la mission est loin d’être une partie de plaisir. C’est ce qui a poussé d’ailleurs un parlementaire du parti à Settat à lancer de graves accusations sur l’utilisation de l’argent à quelques jours du scrutin. Dispose-t-il de preuves tangibles de ces dires ou bien serait-il en train de préparer les sympathisants du parti à une défaite dans cette circonscription? En tout cas, le parlementaire en question s’est juste contenté d’évoquer la question sans plus de détails. Pour augmenter leurs chances, les Pjdistes ont notamment sillonné les souks hebdomadaires dans la région.

Il faut préciser que le parti de l’Istiqlal (PI) sera également de la partie dans cette circonscription même si le PI vit actuellement au rythme des préparatifs de son prochain congrès prévu à la fin de ce mois. A noter enfin que la Cour constitutionnelle a invalidé l’élection de 12 députés depuis le début de l’année. Il s’agit notamment de quatre du PAM, trois de l’Istiqlal, deux du PJD et trois autres estampillés respectivement de l’Union constitutionnelle (UC), du Rassemblement national des indépendants (RNI) et du Mouvement populaire (MP). La Cour pourrait bien prononcer d’autres décisions dans les semaines à venir. Au lendemain des élections législatives de 2016, le Conseil constitutionnel, ancêtre de la Cour actuelle, avait accueilli une pluie de recours de la part des partis politiques. Cela dit, la majorité de ces recours a été rejetée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *