En attendant la formation du nouveau gouvernement: Huit ministres prennent temporairement fonction

En attendant la formation du nouveau gouvernement: Huit ministres prennent temporairement fonction

Le processus démocratique suit son cours. C’est désormais écrit noir sur blanc, huit ministres sont chargés temporairement de certains portefeuilles ministériels et ce conformément au décret paru en début de semaine dans le Bulletin officiel.

En vertu des articles 47 et 93 de la Constitution, et conformément à la loi organique 065-13 relative à l’organisation et à la conduite des travaux du gouvernement et au statut de ses membres. Ce décret est la suite logique du Dahir du 20 octobre dernier destituant de leurs fonctions certains membres du gouvernement suite à leur élection à la Chambre des représentants.

Une élection incompatible avec le mandat de ministre selon les dispositions de la Constitution et des lois organiques en question.

Dans ce sens, l’actuel ministre de l’économie et des finances, Mohamed Boussaïd, est chargé du budgetau sein du ministère. Il est également chargé du département de l’équipement, du transport et de la logistique.

Par ailleurs, le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, occupera également le poste de ministre du tourisme. Quant au ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, outre ses fonctions, il remplacera le ministre de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement. De même Moulay Hafid Elalamy occupera le poste de ministre délégué chargé du commerce extérieur.

Le poste de ministre de la communication, porte-parole du gouvernement est occupé par la ministre de la solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui. Le ministre de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, Driss Merroun, prendra également en charge le ministère délégué chargé de la fonction publique et de la modernisation de l’administration. Pour ce qui est des fonctions du ministre chargé des relations avec le Parlement et la société civile, elles reviennent à Mohamed Louafa, ministre délégué chargé des affaires générales.

Quant au ministère de la jeunesse et des sports, c’est Khalid Berjaoui, le ministre délégué auprès du ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, qui en aura la charge. Concernant l’enseignement supérieur et la formation des cadres, c’est Jamila Mossali, la ministre déléguée, qui en occupera temporairement le poste.

Leila Ouchagour

Journaliste stagiaire

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *