Enfance : Le Souverain appelle les grandes puissances à assumer leur responsabilité

Enfance : Le Souverain appelle les grandes puissances à assumer leur responsabilité

Dans un message adressé aux participants à la 5ème Conférence islamique des ministres chargés de l’enfance

La 5ème Conférence islamique des ministres chargés de l’enfance a été marquée par un message royal adressé aux participants. Placée Sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette 5ème Conférence organisée par l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO), avec la coordination de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) a ouvert ses travaux mercredi à Rabat sous le thème «Pour une enfance en sécurité». Dans son message, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a appelé la communauté internationale en général et les grandes puissances agissantes en particulier à assumer leur responsabilité historique face aux différentes formes de violence, d’exploitation et de négligence dont sont victimes les enfants, lesquels incarnent l’avenir de l’humanité.

Le Souverain a rappelé que le Maroc a été un pays précurseur par son adhésion, dès 1993, à la Convention des Nations Unies sur les droits de l’enfant, et par la ratification ultérieure de son protocole facultatif établissant une procédure de présentation de communications. «Nous avons œuvré non seulement à protéger l’enfance marocaine, mais aussi à faire bénéficier les immigrés de l’action menée dans ce sens», a souligné Sa Majesté le Roi faisant observer que les pays du monde islamique, confrontés aux mêmes défis, «partagent les mêmes principes et les mêmes valeurs prônés par notre religion, qui exhorte à prendre soin des enfants et à préserver leurs droits».

«Voilà pourquoi il est nécessaire de renforcer les liens de solidarité et de coopération qui les unissent, de mutualiser leurs efforts et de partager les expériences qu’ils ont accumulées dans le domaine de la protection de l’enfance», a dit le Souverain, appelant à la mise en place de «partenariats constructifs et innovants qui tiennent compte des spécificités propres à chacun de nos pays, tout en veillant à y associer les acteurs concernés, notamment les structures de la société civile». Au vu des différentes formes de violence, d’exploitation et de négligence auxquelles les enfants sont exposés, notamment les nouveaux types de violence apparus récemment et l’emploi d’enfants mineurs, SM le Roi a relevé l’impératif de mettre en place un dispositif de signalement des violations commises à l’encontre des enfants, en veillant à y impliquer tous les acteurs concernés: famille, école et société. De même, «face à la violence physique et morale faite aux enfants et au vu des multiples abus dont ils font l’objet de la part de proches parents supposés dignes de confiance, qu’ils côtoient au quotidien, des mécanismes doivent être instaurés pour documenter ce type de violences», a poursuivi le Souverain, notant qu’il est nécessaire de mettre au point «des indicateurs et de produire des données permettant de mettre en place des programmes de prévention de la violence faite aux enfants».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *