Formation du gouvernement : El Othmani passe à la vitesse supérieure

Formation du gouvernement :  El Othmani passe à la vitesse supérieure

Il a rencontré le PI, le RNI, l’UC et le PAM

En l’absence de Hamid Chabat, c’est  Mohamed Soussi, membre exécutif du parti de l’Istiqlal, et Hamdi Ould Errachid qui se sont réunis avec les instances du PJD.

Aux environs de 10h du matin, mardi, à Rabat, l’agitation est assez palpable au siège du Parti de la justice et du développement (PJD). Tous semblent prédire une journée mouvementée. Saâd Eddine El Othmani a confié en off que la priorité dans la première journée des négociations c’est de donner la parole d’abord aux leaders des différents partis politiques concernés par les négociations. En sa qualité de porte-parole du chef de gouvernement et membre du PJD, Mustapha El Khalfi fut le premier a s’exprimer à l’occasion de ce point de presse en annonçant que le chef de gouvernement nouvellement désigné rencontrera au cours de la journée les représentants des différents partis politiques selon l’ordre des résultats obtenus lors des élections du 7 octobre. Etant donné qu’Ilyas Omari, SG du PAM, a été retenu à Tanger, ce sont le parti de l’Istiqlal (PI), le RNI et l’Union constitutionnelle (UC) qui furent respectivement reçus au QG du PJD. M. El Khalfi a également souligné que pour la matinée du 22 mars, c’est au tour de Mohand Laenser du MP, de Driss Lachgar de l’USFP et de Nabil Benabdellah du PPS.

L’ancien ministre de la communication a souligné que le chef de gouvernement compte accélérer ces négociations afin de constituer une majorité solide dans une première étape suivie, dans une deuxième étape, par la composition d’un nouveau gouvernement. Ainsi, le parti de l’Istiqlal fut le premier à se réunir avec Saâd-Eddine El Othmani et entrer en négociations durant cette journée. En l’absence de Hamid Chabat, c’est Mohamed Soussi, membre exécutif du parti de l’Istiqlal, et Hamdi Ould Errachid qui se sont réunis avec les instances du PJD. A sa sortie de la réunion, Mohamed Soussi a souligné que le PI reste sur sa position exprimée en octobre 2016, à savoir «soutenir le PJD pour la constitution du gouvernement».

Le parti de l’Istiqlal a donc réitéré à ce titre son souhait de faire partie de la majorité gouvernementale. Suite à sa réunion avec le chef de gouvernement désigné, Aziz Akhannouch, président du Rassemblement national des indépendants, a déclaré : «Nous avons félicité Saad Eddine El Othmani pour la confiance que SM le Roi Mohammed VI lui a accordée». Et de souligner que le RNI et l’UC soutiennent le nouveau chef de gouvernement. Il a ainsi clairement exprimé le souhait des deux formations politiques de faire partie du nouveau gouvernement, avant d’ajouter que les deux formations politiques sont prêtes à travailler avec le chef de gouvernement afin de réussir les projets du Maroc. Le patron du RNI a de ce fait précisé que lors de cette réunion, Saad Eddine El Othmani a partagé sa vision sur ce que devrait être le prochain Exécutif, à savoir «un gouvernement fort et homogène». Par ailleurs, le patron du RNI a déclaré que le parti est disposé à laisser le temps nécessaire au nouveau chef de gouvernement pour la composition de la majorité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *