Gouvernement : El Othmani présente son programme ce mercredi

Gouvernement : El Othmani présente son programme ce mercredi

Le Parlement lui consacre une séance publique commune

Les choses sérieuses commencent pour le chef de gouvernement. Saâd Eddine El Othmani devra présenter demain, mercredi, le programme gouvernemental devant les parlementaires des deux Chambres. En effet, les Chambres des représentants et des conseillers viennent d’annoncer l’organisation ce mercredi d’une séance publique commune consacrée à la présentation par Saad Eddine El Othmani, du programme gouvernemental. Ladite séance se tient conformément aux dispositions de l’article 88 de la Constitution. Ce dernier stipule «qu’après la désignation des membres du gouvernement par le Roi, le chef du gouvernement présente et expose devant les deux Chambres du Parlement réunies, le programme qu’il compte appliquer. Ce programme doit dégager les lignes directrices de l’action que le gouvernement se propose de mener dans les divers secteurs de l’activité nationale et notamment dans les domaines intéressant la politique économique, sociale, environnementale, culturelle et extérieure. Ce programme fait l’objet d’un débat devant chacune des deux Chambres. Il est suivi d’un vote à la Chambre des représentants.Le gouvernement est investi après avoir obtenu la confiance de la Chambre des représentants, exprimée par le vote de la majorité absolue des membres composant ladite Chambre, en faveur du programme du gouvernement».

Autrement, le dernier mot reviendra aux députés à l’issue d’un débat. Dans ce sens, la séance publique de demain au Parlement ne sera qu’une première étape où le chef de gouvernement présentera sa feuille de route pour son quinquennat.

D’autres séances vont suivre au Parlement afin d’examiner et débattre du programme gouvernemental. Si l’Exécutif dispose d’une majorité confortable à la première Chambre avec 240 sièges, la réaction du groupe parlementaire du Parti de la justice et du développement (PJD) sera très attendue. Certes, le PJD conduit la majorité et préside le gouvernement, mais des divergences sont apparues entre deux principaux courants, le premier soutenant le chef de gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, alors que le second est proche du secrétaire général du parti, Abdel-Ilah Benkiran. Les deux hommes ont d’ailleurs rencontré tour à tour les groupes parlementaires du parti au Parlement. El Othmani a tenté de rassurer les parlementaires du PJD expliquant que tous les chantiers de réforme seront poursuivis par le gouvernement actuel. Pour s’assurer un large soutien, le chef de gouvernement a également rencontré la direction du Mouvement unicité et réforme, présenté souvent comme le bras idéologique du parti de la lampe. Quoi qu’il en soit, le temps presse pour El Othmani qui doit rattraper le retard perdu par son prédécesseur pour la formation d’une majorité gouvernementale. Le hic, c’est que le chef de gouvernement a besoin de l’investiture du Parlement pour pouvoir enfin démarrer officiellement les activités de l’Exécutif. Le premier grand oral du chef de gouvernement sera à coup sûr l’occasion de mesurer la capacité du chef de gouvernement à convaincre à commencer par les siens dans son parti.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *