Guelmim: Seize listes électorales pour les deux sièges en lice

Guelmim: Seize listes électorales pour les deux sièges en lice

L’Union socialiste des forces populaires essayera de préserver son fief électoral et compte sur la candidature de l’ex-président du Conseil régional de Guelmim-Oued Noun, Lahbib Anzoum, âgé de 44 ans, pour obtenir l’un de ces sièges.

Quelque 16 listes électorales, totalisant 32 candidats, sont en lice pour briguer deux sièges à la Chambre des représentants lors du scrutin du 7 octobre prochain.

Différentes formations politiques s’affrontent sur le terrain à Guelmim pour s’adjuger les sièges réservés à cette circonscription électorale, qui sera l’une des plus suivies au niveau des provinces du Sud. Les 32 candidats  s’activent depuis le lancement de la campagne électorale pour convaincre les citoyens de cette province de la crédibilité de leurs programmes. La tâche ne sera pas facile. La circonscription est très vaste et difficile à couvrir entièrement pendant la durée de la campagne électorale. Avant de s’attaquer au centre urbain de cette zone, les candidats devront sillonner les communes rurales.

Ainsi, tête de liste du Rassemblement national des indépendants (RNI) à Guelmim, Mbarka Bouaida, native de la région de Laqssabi en 1975, est l’un des grands noms en lice pour ce scrutin. La ministre déléguée auprès du ministre des affaires étrangères et de la coopération, qui est également membre du bureau politique du RNI, a été élue en 2007 pour la première fois à la Chambre des représentants. Elle avait coprésidé la commission parlementaire mixte Maroc-Union européenne depuis sa création en mai 2010, avant de présider, durant l’année 2010, la commission des affaires étrangères, de la défense nationale et des affaires islamiques au sein de la même Chambre. L’Union socialiste des forces populaires essayera de préserver son fief électoral et compte sur la candidature de l’ex-président du Conseil régional de Guelmim-Oued Noun, Lahbib Anzoum, âgé de 44 ans, pour obtenir l’un de ces sièges. Ce dernier jouit de l’appui de l’homme fort de l’USFP dans la région Abdelouhab Belfkih. Le parti de la rose assure également la présidence des conseils municipal et provincial de Guelmim.

Le Parti de la justice et du développement a choisi l’acteur dans le secteur de l’éducation et enseignement Abdellah Nejami pour défendre ses chances dans cette circonscription. M. Nejami est également membre du conseil national du parti de la lampe.

Alors que Hamdi Elomri conduit la liste du Parti authenticité et modernité. Ce président de la commune rurale La Plage blanche aspire à obtenir de bons résultats lors des prochaines échéances, et imposer le PAM en tant qu’élément important de l’équation électorale locale.

Pour sa part le parti de l’Istiqlal a opté pour Salah Eddine Fahdi, originaire de la commune rurale de Tagjijte. La candidature de ce dernier vient après l’abdication de Taleb Bouya Abahazm, membre du conseil national du parti de la balance

Notons que Nabila Mounib, première secrétaire de la Fédération de la gauche démocratique, a fait escale dimanche dernier à Guelmim pour soutenir son camarade Mohamed Abdelah Elqoua qui préside la liste locale de la FGD.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *