Hassad abaisse le seuil électoral à 3%

Hassad abaisse le seuil électoral à 3%

L’Intérieur a informé les partis par téléphone dimanche dernier de la baisse du seuil et la mixité du quota des jeunes

Le ministère de l’intérieur a tranché. Le seuil électoral sera abaissé de 6 à 3% seulement. L’information a été confirmée par un chef d’un parti politique. «Bien que l’information ne soit pas encore officielle, nous avons été mis au courant dimanche dernier par téléphone de cette nouvelle.

Les responsables ont affirmé que le seuil électoral sera de 3% lors des prochaines élections législatives du mois d’octobre», explique notre source.

C’était une revendication de la majorité des partis politiques afin «d’assurer une meilleure représentativité de toutes les formations politiques» sur la scène partisane. Seul le Parti de la justice et du développement (majorité) et le parti de l’Istiqlal (opposition) avaient demandé la révision à la hausse du seuil pour parvenir «à endiguer la balkanisation de la scène politique». D’autres partis demandaient carrément la suppression du seuil comme l’Union socialiste des forces populaires (USFP) pour garantir la présence de tous les courants politiques dans les instances représentatives. Mohamed Hassad, ministre de l’intérieur, a donc choisi après les concertations avec les partis politiques d’accéder à la demande de nombreuses formations en abaissant le seuil électoral.

L’autre nouveauté a concerné le quota des jeunes. «Le ministère de l’intérieur nous a également informés que la liste nationale réservée aux jeunes sera maintenue sauf qu’elle sera désormais mixte représentant les deux sexes», explique la même source. Les jeunesses partisanes ont finalement obtenu gain de cause. En effet, des informations avaient circulé ces derniers mois sur la possibilité de supprimer le quota réservé aux jeunes dans la liste nationale.

Une éventualité qui a poussé les jeunesses partisanes des partis représentés au Parlement à se mobiliser. Les dirigeants des jeunesses ont ainsi mené une véritable campagne pour le maintien de la liste des jeunes. C’est désormais chose faite. «Il s’agit d’une annonce faite par voie informelle. Il va falloir maintenant attendre les projets de loi qui seront déposés par le ministère de tutelle au Parlement», conclut notre source.

Reste à voir les réactions des partis politiques principalement le PJD et l’Istiqlal qui voient d’un mauvais œil la baisse du seuil électoral mais ils savent que tous les autres partis politiques sont plutôt pour cette mesure. Mis à part ces deux nouveautés, les lois électorales ne devraient pas trop changer avant les prochaines législatives prévues le 7 octobre prochain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *