Il était une fois, en 1975…

Il était une fois, en 1975…

Un événement phare qui a marqué et marquera à jamais l’histoire du Royaume. Le 6 novembre 1975, le pays, son Sahara, son peuple et son Roi n’ont fait qu’un dans une grande marche pacifique, suivie par le monde entier. Quarante ans après, rien n’a changé ! Les liens indéfectibles qui unissent le peuple marocain à son Roi et leur attachement à toutes les parcelles du territoire national sont toujours incontestables et ne cessent de se renforcer.

Des moments forts de l’histoire du Maroc

L’appel est à peine lancé que les Marocains ont répondu en masse. Il faut dire que le discours de Feu SM Hassan II, appelant au lancement de la Marche Verte, restera légendaire. Un appel à la marocanité et au patriotisme qui a très vite mobilisé 350.000 citoyens marocains volontaires, hommes et femmes, jeunes et vieux, de toutes les couches sociales. Des Marocains prêts à démontrer aux yeux du monde entier que les territoires sous domination espagnole, appelés à l’époque «Saquiat Al Hamra et Rio de Oro» étaient des terres indéniablement marocaines. L’objectif était de parachever l’intégrité territoriale du Royaume et récupérer les provinces sahariennes spoliées par l’occupant espagnol. C’est ainsi que munis, pour seule arme, d’une foi inébranlable en la justesse de leur cause et brandissant le Saint Coran et le drapeau national, les volontaires ont convergé, en marée humaine sans précédent, vers Tarfaya dans une marche pacifique. Mais le moment phare de cette épopée a sans nul doute été celui où les 350.000 marcheurs ont franchi les barbelés du poste frontière de Tah. Un instant qui a coupé le souffle à tous les Marocains et ramené devant les yeux du monde entier les provinces du Sud au sein de la mère patrie, le Maroc.

Une célébration sous le signe de l’hommage

Cette Marche, véritable illustration de la parfaite symbiose entre le peuple marocain et le Trône alaouite, est un témoignage fort de leur attachement à toutes les parcelles du territoire national. Un attachement qui a porté ses fruits, permettant, enfin, de hisser, le 28 février 1976, les couleurs nationales haut dans le ciel de Laâyoune, annonçant ainsi la fin de la présence coloniale espagnole dans le Sahara marocain. Aujourd’hui, la célébration du 40ème anniversaire de cette épopée est légitime. Elle constitue l’occasion pour le peuple marocain de réitérer sa mobilisation totale derrière Sa Majesté le Roi pour défendre l’intégrité territoriale du Royaume, conformément à la légitimité internationale. De plus, ce 40ème anniversaire est l’occasion de rendre un hommage à la détermination, au courage et à la créativité du peuple marocain ainsi qu’à sa disposition permanente à défendre la patrie et à œuvrer pour le parachèvement de son intégrité territoriale, en tant que devoir religieux, national et moral.

SM Mohammed VI sur le sillage de Feu Hassan II

Depuis Son accession au Trône de ses ancêtres, SM le Roi Mohammed VI s’est attaché à compléter et consolider les acquis réalisés aux niveaux national et international par Feu Hassan II dans le cadre de la Marche Verte. Ainsi, en consolidant les bases de la démocratie, de la décentralisation et de la régionalisation, préservant les vertus de l’unanimité nationale forgée autour de l’intégrité territoriale du Royaume et faisant preuve de solidarité pour permettre aux populations du Sahara de rattraper les occasions perdues à cause du colonialisme, et de rejoindre la marche de développement intégré, engagée par le Maroc libre et unifiés, SM le Roi MohammedVI donne des enseignements forts aux Marocains.

«Incarnant la symbiose totale et pérenne entre le Trône et le peuple, l’événement traduisait aussi une mobilisation générale de toute la nation derrière Notre vénéré Père – que Dieu ait Son âme – Sa Majesté le Roi Hassan II, qui en a fait, en réalité, deux Marches complémentaires: celle du parachèvement de notre intégrité territoriale, couronné par le recouvrement de nos provinces sahariennes, et celle marquant l’aboutissement de la construction de notre édifice en matière de développement et de démocratie», avait souligné SM le Roi Mohammed VI dans son discours à l’occasion de la commémoration du 26e anniversaire de cette épopée. Un message direct destiné à avorter toutes les manœuvres des ennemis de notre pays.

Un événement fédérateur

La commémoration du quarantième anniversaire de la Marche Verte est l’occasion de rappeler aux générations futures le rôle pacifique qu’a joué cet événement pour asseoir la légitimité de la cause nationale.

De même, la Marche Verte représente un nouveau signe de la poursuite de l’engagement du Maroc à s’attacher à la légalité internationale, à travers la recherche d’une solution politique négociée et acceptée par les parties au conflit du Sahara.

Ainsi, en dépit des manœuvres des ennemis de l’intégrité territoriale destinées à saper les efforts marocains visant à trouver une solution permanente à ce conflit artificiel, le Royaume n’a eu de cesse d’exprimer sa détermination à continuer à œuvrer pour parvenir à une solution qui permettra aux peuples du Maghreb de vivre dans la stabilité et de faire face aux menaces qui pèsent sur la région.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *