Istiqlal : La commission préparatoire du congrès de nouveau reportée

Istiqlal : La commission préparatoire  du congrès de nouveau reportée

Les responsables assurent qu’il s’agit du dernier report

Nouveau report de la commission préparatoire du 17e congrès général du parti de l’Istiqlal (PI). Ainsi, la réunion de ladite commission va de report en report, ce qui est de nature à retarder encore plus la tenue du congrès. L’annonce a été faite par Abdellah Bekkali, président de la commission préparatoire. Ce dernier a expliqué que le report est intervenu suite à la demande formulée par les membres du comité exécutif ainsi que certains présidents des sous commissions.

Prévue initialement le 17 juin, la réunion de la commission préparatoire du congrès du PI n’aura lieu qu’après la fin du mois sacré de Ramadan, soit le 1er juillet prochain. Alors que des interrogations sont soulevées en raison des reports répétés, les responsables du parti de la balance assurent qu’il s’agit du tout dernier report concernant les réunions de la commission préparatoire. Il faut dire que le parti, connaît des tensions sans précédent entre les partisans de Hamid Chabat, l’actuel secrétaire général du parti et les membres d’un courant «réformateur» mené par l’homme fort du parti dans les provinces du Sud, Hamdi Ouled Errachid.

Chabat a pratiquement perdu le soutien d’une bonne partie des instances du PI. La majorité des membres du comité exécutif tout comme ceux des deux groupes parlementaires sont contre le maintien du secrétaire général actuel dans son poste pour un nouveau mandat. Le courant réformateur a ainsi pu imposer à Chabat l’amendement des statuts du parti. Lors d’un congrès national extraordinaire, les istiqlaliens ont revu leurs statuts supprimant l’obligation pour les candidats au secrétariat général d’être des membres du comité exécutif. Un changement qui pourrait faciliter la candidature de Nizar Baraka, l’actuel président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) et petit-fils du fondateur du PI, Allal El Fassi. Baraka fait office aujourd’hui d’un sérieux challenger pour Hamid Chabat dans la course au fauteuil de leader. Mais il y a un autre combat qui a lieu aujourd’hui dans les coulisses. Le prochain secrétaire général devra s’assurer avant le congrès d’un maximum de soutien au niveau du conseil national.

Ce dernier qui fait office d’un parlement pour le parti, est chargé d’élire le secrétaire général. Depuis son arrivée à la tête du parti, Chabat a pu compter sur le soutien quasi infaillible du conseil national. Si Chabat a pu se maintenir en poste en dépit d’une opposition farouche, c’est grâce au parlement du parti. Le numéro un de l’Istiqlal entend s’assurer un large soutien dans le prochain conseil national. C’est pour cette raison que les responsables du parti veulent aujourd’hui revoir la répartition ainsi que le quota des régions dans le conseil national. La bataille est loin d’être terminée au sein de l’Istiqlal. D’ici le prochain congrès général, des moments difficiles attendent le parti et ses membres. Une chose est sûre en tout cas. Le combat s’achévera avec l’élection des membres du nouveau conseil national.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *