Istiqlal : La réunion du comité préparatoire de nouveau reportée

Istiqlal : La réunion du comité préparatoire  de nouveau reportée

Initialement prévue le week-end dernier, elle a été renvoyée à une date ultérieure

L’ancien ministre de l’économie et des finances est devenu très actif dans les instances du parti et multiplie les réunions avec les militants dans plusieurs régions. La dernière en date remonte à quelques jours seulement à Casablanca.

La date de la tenue du 17e congrès national du parti de l’Istiqlal (PI) sera t-elle tenue? La question devient légitime en raison des reports répétés des réunions de la commission préparatoire du congrès. C’est la troisième fois en quelques semaines seulement que la direction du parti annonce le report sine die de la rencontre. Initialement prévue le week-end dernier, elle a été renvoyée à une date ultérieure. Il faut dire que le parti de la balance traverse l’une des épreuves les plus difficiles de son histoire. D’un côté, l’actuel secrétaire général Hamid Chabat, entouré par une petite poignée de responsables, compte défendre ses chances même minimes pour son maintien à la tête du parti au cours du prochain congrès. De l’autre côté, la majorité des figures istiqlaliennes s’oppose à un deuxième mandat de Chabat. Ce dernier avait perdu l’une des dernières cartes il y a quelques semaines. L’Union générale des travailleurs du Maroc, relais syndical de l’Istiqlal, a basculé dans le giron des opposants à la gestion du secrétariat général.

A la tête de ces derniers se trouve Hamdi Ouled Errachid, l’homme fort du PI dans les provinces du Sud. Reste à connaître les véritables raisons derrière les reports répétés de la commission préparatoire du congrès. Alors que le président de cette commission, Abdellah El Bakkali, l’un des derniers fidèles de Chabat, vit toujours la douleur de la perte de son père décédé il y a quelques jours, certains observateurs pensent que le report de la réunion est plutôt dû aux tractations qui se poursuivent toujours dans les coulisses entre différents courants. Pour rappel, deux principaux candidats vont se disputer le fauteuil du secrétariat général. Il s’agit notamment de l’actuel secrétaire général en exercice ainsi que le président du Conseil économique, social et environnemental, Nizar Baraka, qui n’est autre que le petit-fils du fondateur, Allal El Fassi.

Il faut dire que Baraka fait figure désormais du favori dans la course. L’ancien ministre de l’économie et des finances est devenu très actif dans les instances du parti et multiplie les réunions avec les militants dans plusieurs régions. La dernière en date remonte à quelques jours seulement à Casablanca considérée comme l’un des derniers bastions de Hamid Chabat. Nizar Baraka est également apparu dans les obsèques du père de Abdellah Bekkali même si ce dernier est connu pour être l’un des soutiens de l’actuel secrétaire général. Même si cette apparition a été considérée comme normale de la part d’un responsable istiqlalien, les observateurs pensent qu’elle reflète plutôt la place qu’est en train de prendre Nizar Baraka au sein du parti. Il faut préciser enfin que la date du 17e congrès national du parti de l’Istiqlal a été fixée du 29 septembre au 1er octobre 2017. La décision avait été prise lors de la dernière réunion de la commission préparatoire. Les istiqlaliens ont pu également parvenir à un accord concernant le quota des régions dans le futur conseil national. Pour rappel, le secrétaire général du parti est directement élu par les membres du conseil national quelques jours après le congrès.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *