La campagne électorale démarre aujourd’hui

La campagne électorale démarre aujourd’hui

Les partis politiques seront en campagne électorale dès aujourd’hui. En effet, la campagne pour l’élection de nouveaux membres de la Chambre des conseillers a démarré ce jeudi 1er septembre. Des élections qui doivent annoncer la couleur avant les législatives prévues dans un mois. Les enjeux sont énormes pour les grands partis politiques du pays. En effet, dix sièges à la Chambre haute du pays sont à pourvoir lors des élections partielles qui auront lieu vendredi prochain. Un scrutin qui est loin d’être anodin. Les observateurs s’attendent à ce que les prémices des futures alliances politiques y soient dessinées. Dans ce sens, le Parti de la justice et du développement (PJD) a d’ores et déjà annoncé son soutien aux candidats du parti de l’Istiqlal. Pour rappel, le Conseil constitutionnel avait invalidé l’élection de plus de 12% des élus de la Chambre haute. Le parti de l’Istiqlal a été le grand perdant cédant au passage sa première place à la Chambre des conseillers.

Si le PJD apporte son soutien à l’Istiqlal dans les élections partielles, c’est qu’il veut minimiser les chances du Parti authenticité et modernité (PAM). Aussi, le parti de la lampe comptera sur les Istiqlaliens pour former une majorité parlementaire à la première Chambre en cas de victoire lors des prochaines législatives. Il faut préciser que le dépôt de candidatures pour les élections partielles a pris fin hier, mercredi 31 août. La campagne électorale durera, quant à elle, une semaine. Selon le ministère de l’intérieur, la campagne démarrera le 1er septembre pour prendre fin le 7 du même mois. Plusieurs régions sont concernées par ce scrutin. Il s’agit notamment de la région de Casablanca-Settat avec quatre sièges à pourvoir. Les régions de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Rabat-Salé-Kénitra, Guelmim-Oued Noun et Dakhla-Oued Eddahab devront élire chacune un nouveau conseiller parlementaire. Enfin, la région du Souss-Massa et la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima devront, quant à elles, élire deux parlementaires représentant respectivement le Conseil régional ainsi que la Chambre professionnelle de la pêche. Reste à connaître le parti qui en sortira gagnant.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *