La fièvre préélectorale gagne Al Hoceima: Les quatre sièges à pourvoir seront très disputés

La fièvre préélectorale gagne Al Hoceima: Les quatre sièges à pourvoir seront très disputés

A une quinzaine de jours avant les prochaines législatives, la perle de la Méditerranée vit pleinement l’ambiance de la précampagne électorale, mais non sans grands changements.

En premier lieu, la décision du Parti de la justice et du développement (PJD) d’accréditer l’ex-secrétaire général du Parti Al Ahd, Najib Ouazzani, comme tête de liste de la circonscription d’Al Hoceima, a constitué une grosse surprise. Et en se basant sur l’ambiance générale de cette période préélectorale, la prochaine compétition électorale s’annonce très serrée entre les huit principales formations politiques pour remporter les quatre sièges que compte la circonscription d’Al Hoceima. Parmi lesquelles, l’Union socialiste des forces populaires (USFP) qui a renouvelé sa confiance au député parlementaire sortant Abdelhak Amghar pour y diriger sa liste électorale du parti de la rose. Alors que le PAM a jeté son dévolu sur le promoteur immobilier Mohamed El Hamouti pour le représenter comme tête de liste dans cette circonscription.

Il est suivi de trois autres responsables et militants pamistes de poids tels que le président du conseil de la ville Mohmed Boudra et celui du conseil de Targuist Omar Zerrad avec comme principal objectif de remporter plus d’un siège lors du prochain scrutin. Le parti de l’Istiqlal (PI) a, quant à lui, réitéré sa confiance envers le député sortant Noureddine Mediane pour le représenter comme tête de liste dans cette circonscription. Concernant le Rassemblement national des indépendants (RNI), celui-ci a choisi l’ancien istiqlalien Issam Khamlichi, qui vient de rallier le parti de la colombe, pour y diriger sa liste électorale.

Alors que le Mouvement Populaire (MP) – qui compte beaucoup pour le prochain scrutin sur ses sympathisants de la zone rifaine- a opté pour le député sortant Mohamed Laaraj pour entrer en lice face à d’autres candidats des formations politiques adverses.

Le Parti du progrès et du socialisme (PPS), lui, a porté son choix sur l’ancien usfpéiste et actuel président du conseil de la commune rurale de Chakrane, Ahmed Douiri, pour le représenter comme tête de liste dans cette circonscription. Enfin, contrairement aux autres formations politiques à Al Hoceima, c’est un nouveau visage de la scène politique locale, en l’occurrence Hassan M’Rabet, qui dirigera la liste des candidats du Parti du congrès national ittihadi (PCNI) lors du prochain scrutin du 7 octobre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *