La jeunesse du PJD veut la libération de ses membres poursuivis pour apologie du terrorisme

La jeunesse du PJD veut la libération de ses membres poursuivis pour apologie du terrorisme

Ils avaient commenté sur les réseaux sociaux l’assassinat de l’ambassadeur russe en Turquie

La JJD (Jeunesse du PJD) a profité de la tenue de son comité central pour demander la libération de ses membres poursuivis par la justice pour apologie d’acte terroriste.

Ces derniers avaient, en effet, commenté sur les réseaux sociaux l’assassinat de l’ambassadeur russe à Ankara il y a quelques mois. Interrogés par la police, ils seront finalement poursuivis dans le cadre de la loi antiterroriste qui criminalise l’apologie des actes terroristes. Si la justice ne s’est pas encore prononcée définitivement sur ce procès, les Pjdistes voient les choses autrement et récusent toutes les charges retenues contre ses membres.

La JDD joue également la carte des droits de l’Homme affirmant que les poursuites contre ses membres en justice «ont un impact sur l’image du pays».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *