La jeunesse istiqlalienne pose un ultimatum à Chabat

La jeunesse istiqlalienne pose un ultimatum à Chabat

Elle proteste contre la gestion des candidatures de la liste des jeunes et convoque son comité central pour dimanche prochain

Alors que le secrétaire général de la jeunesse istiqlalienne s’accroche à la première place dans la liste des jeunes, il existerait une tendance au sein de la direction du parti pour placer Naoufel Chabat ou Abdelmajid El Fassi à la tête de cette liste.

Le torchon brûle entre la jeunesse de l’Istiqlal et la direction du parti. La gestion des candidatures de la liste des jeunes pour les prochaines élections législatives est au cœur d’un bras de fer entre la jeunesse menée par son secrétaire général, Omar Abbassi, et la direction du parti de l’Istiqlal. Le parti avait insisté ces derniers jours sur la transparence de la procédure du choix des candidats istiqlaliens pour la liste des jeunes. Ce sont en effet les régions qui se sont chargées d’élire les candidats à l’issue d’un vote. Parmi les heureux élus, il y a notamment Omar Abbasi mais également Naoufel Chabat, fils de l’actuel secrétaire général du parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat. Abdelmajid El Fassi, fils de l’ancien numéro un du parti et ex-Premier ministre, Abbas El Fassi, figure également dans la liste.

Le hic, c’est que les premières places de la liste qui donnent un accès sûr et quasi direct au Parlement font l’objet de convoitise. Alors que le secrétaire général de la jeunesse istiqlalienne s’accroche à la première place dans la liste, il existerait une tendance au sein de la direction du parti pour placer Naoufel Chabat ou Abdelmajid El Fassi à la tête de la liste des jeunes. D’autres noms soutenus par des membres ou des familles influentes au sein du parti de la balance figurent également dans la liste des prétendants pour les premières places de la liste. La jeunesse de l’Istiqlal avait déjà manifesté son mécontentement après l’échec de plusieurs de ses membres à trouver une place dans la liste nationale.

Aujourd’hui, le jeunesse veut réserver la première place de la liste à son secrétaire général, mais en vain pour le moment. Dans un communiqué, la jeunesse istiqlalienne insiste sur le soutien de ses membres au secrétaire général de cette organisation pour occuper la première place de la liste des jeunes. «Le comité central est convoqué pour une réunion extraordinaire le dimanche 18 septembre prochain pour prendre les décisions nécessaires vis-à-vis des développements en rapport avec la gestion des prochaines élections législatives», lit-on dans le communiqué. «Le bureau exécutif qui a choisi de maintenir sa dernière réunion ouverte, se réserve le droit de prendre toutes les mesures nécessaires pour défendre les intérêts de la jeunesse istiqlalienne contre toute attaque, quelle que soit sa nature ou les parties qui sont à son origine», ajoute la même source. Les responsables de la jeunesse veulent ainsi avoir un droit de regard sur le classement de la liste nationale des jeunes.

Reste à savoir quelle sera la réaction de la direction du parti de l’Istiqlal sur ce dossier. Des informations font état de profondes divisions au sein du comité exécutif du parti au sujet de la liste nationale. Mais le porte-parole de l’Istiqlal, Adil Benhamza, a fait savoir que la liste nationale des jeunes n’a pas encore été arrêtée arguant que le retard de la publication de la liste définitive des candidats jeunes de l’Istiqlal est due à la tenue de rencontres du conseil national à une échelle régionale pour élire les candidats de la liste. Il faut préciser qu’une sous-commission avait été créée par le comité exécutif pour trancher le classement des noms dans la liste nationale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *