Laâyoune: Les parlementaires du Parlacen pour une solution pacifique au conflit du Sahara

Laâyoune: Les parlementaires du Parlacen pour une solution pacifique au conflit du Sahara

Présidé par le Nicaraguayen José Antonio Alvarado Correa, le Parlacen est un forum régional qui se compose de six membres qui sont le Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua, le Panama et la République Dominicaine.

La ville de Laâyoune, chef-lieu des provinces du Sud, a abrité mardi la réunion mensuelle du bureau exécutif du Parlement d’Amérique centrale qui se tient pour la première fois hors du territoire de ses Etats membres.

Invitée par le Chambre des conseillers présidée par Hakim Benchamass, cette rencontre s’inscrit dans le cadre du renforcement des «bonnes» relations d’amitié et de coopération qui unissent le Royaume et les pays membres du Parlement centraméricain (Parlacen), ainsi que des relations entre les deux institutions législatives, de même qu’elle vise à ouvrir de nouvelles perspectives de coopération entre les deux parties.

Selon un communiqué de la Chambre des conseillers, cette rencontre s’inscrit également dans le cadre des efforts soutenus déployés par la Chambre des conseillers, en sa qualité de membre observateur permanent auprès du Parlement centraméricain, en vue de renforcer sa présence au sein de cette institution et son positionnement géographique dans cette région importante, pour défendre les intérêts suprêmes du Maroc, avec en premier lieu la question de l’intégrité territoriale du Royaume.
Présidé par le Nicaraguayen José Antonio Alvarado Correa, le Parlacen est un forum régional qui se compose de six membres qui sont le Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua, le Panama et la République Dominicaine.

En même temps, et pour la première fois, le bureau exécutif de la Chambre des conseillers a tenu également une réunion au Palais des congrès de Laâyoune.
Ces deux instances législatives ont publié par l’occasion une déclaration commune baptisée la «Déclaration de Laâyoune», dans laquelle elles appellent au renforcement du choix démocratique du Royaume, qui s’est engagé dans la voie de la régionalisation et qui a opté pour un développement humain durable. La même déclaration appuie les efforts déployés pour trouver une solution pacifique au conflit du Sahara dans le cadre des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU et sous respect de l’unité territoriale du Royaume.

Au cours de leur visite de travail au Maroc du 10 au 16 juillet, les membres du Bureau exécutif du Parlacen auront des rencontres avec Abdel-Ilah Benkiran, chef de gouvernement, et plusieurs membres du gouvernement, les présidents de la Chambre des représentants et de la Chambre des conseillers, les présidents d’institutions nationales, des responsables territoriaux et des élus à Laâyoune, Rabat et Tanger.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *