Lancement officiel de la révision des règlements intérieurs des deux Chambres: Pour une meilleure efficience parlementaire

Lancement officiel de la révision des règlements intérieurs des deux Chambres: Pour une meilleure efficience parlementaire

Souvent critiquées pour leur manque de coordination en matière de contrôle des politiques publiques et pour la redondance des questions orales et écrites, la Chambre des représentants et celle des conseillers s’apprêtent à engager le chantier de la réforme de leurs deux règlements intérieurs respectifs.

À quelques mois de l’organisation des prochaines Législatives, le Parlement veut harmoniser l’action de ses deux Chambres et améliorer ainsi leur rendement et leur efficience. Ainsi, la révision des règlements intérieurs des deux Chambres a été lancée, mercredi à Rabat, lors d’une journée d’étude consacrée à l’examen d’une panoplie de questions relatives à l’action parlementaire dans la perspective de consacrer l’efficience parlementaire en conformité avec le principe du Parlement bicaméral.

 Au fait, cette révision est de nature à renforcer la place du Parlement sur la scène politique et sa présence dans les différents domaines de l’action parlementaire et législative. Lors de la séance inaugurale de cette journée, Rachid Talbi El Alami, président de la Chambre des représentants, a indiqué que «ce chantier de révision part du souci de poursuivre les travaux concernant notamment la modernisation de l’institution parlementaire et le renforcement de son efficacité et de son rôle législatif, de contrôle et d’évaluation des politiques publiques et de l’activité diplomatique, conformément à l’esprit de la Constitution de manière à traduire sa profondeur démocratique et renforcer les institutions de l’Etat».

Pour sa part, Abdelhakim Benchamach, président de la Chambre des conseillers, a noté que «la révision des règlements intérieurs des deux Chambres du Parlement constitue le premier pas vers la réforme parlementaire, le développement des mécanismes d’action de l’institution législative à tous les niveaux, aussi bien en ce qui concerne ses rôles reconnus qu’en matière de ses relations avec son environnement extérieur, y compris le Conseil constitutionnel, les instances de gouvernance et la société civile».

En effet, cette journée d’étude vise à répondre à plusieurs interrogations et fournir des éclaircissements sur un certain nombre de questions portant sur l’action parlementaire, dans le cadre d’ateliers dédiés aux procédures législatives, au contrôle parlementaire, à l’évaluation des politiques publiques et à la relation du Parlement avec son environnement, ainsi qu’au code de conduite.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *