L’ancienne SG a démissionné de son poste

L’ancienne SG a démissionné de son poste

L’information est passée inaperçue. Le Syndicat populaire des salariés (SPS), proche du Mouvement populaire (majorité gouvernementale), vient de changer de tête dans sa section au sein du ministère de la jeunesse et des sports. Le timing de ce changement a-t-il un lien avec le départ de l’ancien ministre de tutelle, Mohamed Ouzzine ?

Le SPS par le biais du secrétaire général du syndicat, Hassan Mardi, également membre du conseil national du Mouvement populaire, se contente d’annoncer la démission de l’ancienne secrétaire générale de la fédération et son remplacement par son adjointe.

«Le bureau national du SPS a accepté la démission de la secrétaire générale de la Fédération populaire du secteur de la jeunesse et des sports, et a chargé son adjointe de la gestion des affaires courantes de la Fédération», apprend-on auprès du numéro un du SPS. Mais il ne s’agit pas seulement d’un simple remplacement d’un secrétaire général par un autre, il sera également question, selon les responsables, de la reconstruction totale de la fédération.

D’ailleurs, quelques membres seulement de l’ancien bureau ont assisté aux travaux du bureau national du SPS, ce qui laisse entendre que l’ancienne SG n’était pas la seule à quitter la fédération. Pour tenter de comprendre ces changements de taille, il faut remonter au début de ce mois de janvier.

Le bureau de la Fédération populaire du secteur de la jeunesse et des sports publie un communiqué dans lequel il critique le déroulement d’un concours sur les compétences professionnelles au sein du ministère de la jeunesse et des sports en octobre 2014. Les auteurs du document critiquent ce qu’ils ont qualifié «de grave atteintes et de clientélisme ayant marqué ledit concours». Alors qu’au mois d’octobre dernier l’ancien ministre haraki était toujours en poste à la tête du ministère de la jeunesse et des sports, la publication par un syndicat pourtant proche du même parti politique d’un communiqué très critique sur un concours laisse pour le moins perplexe.

La démission de l’ancienne SG est-elle le résultat de la publication de ce communiqué ? En tout cas, le SPS semble décidé à revoir sa fédération sectorielle de fond en comble.

Dans ce sens, une commission temporaire composée des représentants du bureau central ainsi que des représentants du bureau national du syndicat a été créée dans le but de préparer la restructuration de la Fédération populaire du secteur de la jeunesse et des sports.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *