Le chef de gouvernement s’explique devant la Chambre des représentants

Le chef de gouvernement s’explique devant la Chambre des représentants

Politique immobilière, pénurie d’eau, droits des personnes handicapées …

Le chef de gouvernement a annoncé l’accélération de l’appropriation de 36 mille hectares de terre collective dans le périmètre irrigué de la région du Gharb, ainsi qu’à la conservation de ces terres en faveur des ayants droit.

Le gouvernement se penche actuellement sur l’élaboration d’une politique immobilière de l’État marquée par la globalité, l’intégralité et l’efficacité. C’est ce qu’a indiqué le chef de gouvernement, mardi 25 juillet, au Parlement. Saâd Eddine El Othmani a expliqué lors de la séance mensuelle à la Chambre des représentants que cette approche se fait en collaboration avec des partenaires ayant une expérience avérée dans le domaine de l’immobilier. Et pour cause, plusieurs contraintes pèsent sur l’immobilier public et entravent son utilisation dans les objectifs fixés, indique le chef de gouvernement.
Plus en détail, la politique immobilière de l’État consiste en la révision et l’actualisation de l’arsenal juridique qui régit l’immobilier avec ses deux variantes, à savoir le secteur public et le secteur privé. Ainsi, Saâd Eddine El Othmani a souligné que l’élaboration de cette politique se fonde sur l’adoption de mécanismes adéquats afin de rationaliser les interventions des différents acteurs concernés par la gestion du secteur immobilier. Il s’agit également de l’accélération de la cadence de la conservation foncière afin de généraliser ses services à l’ensemble du territoire national, souligne le chef de gouvernement lors de la séance parlementaire.

Cette politique vise aussi à utiliser la technologie numérique pour maîtriser au mieux la structure immobilière et garantir sa stabilité, précise Saâd Eddine El Othmani. Une stratégie que le gouvernement va mettre en œuvre à travers les partenariats et le financement du «Contrat du défi du millénaire», à savoir le compte du défi du millénaire (MCA). Par ailleurs, le chef de gouvernement a annoncé l’accélération de l’appropriation de 36 mille hectares de terre collective dans le périmètre irrigué de la région du Gharb, ainsi qu’à la conservation de ces terres en faveur des ayants droit. Dans ce sens, une nouvelle procédure simplifiée permettra de transmettre 46 mille hectares de terre des soulalyates aux ayants droit élaborés en partenariat avec le programme américain du défi du millénaire.
Sécurité hydrique :

325 millions de mètres cubes des eaux usées

Tout en rappelant les piliers de la stratégie hydrique du Maroc, le chef de gouvernement a également dévoilé lors de la séance des questions/réponses au Parlement que 325 millions de mètres cubes des eaux usées seront réutilisés dans les années à venir. Ainsi, les projets prévus dans le cadre du plan gouvernemental au cours des prochaines années permettront la création de 28 centres de traitement des eaux usées, a-t-il indiqué. Dans la même lignée, d’autres régions profiteront de l’expérience dans le domaine du dessalement de l’eau de mer, à l’instar du projet de dessalement d’eau de mer pour approvisionner le Grand Agadir en eau potable dont la capacité de production est de 150.000 mètres cubes par jour. Dans ce sens, le chef de gouvernement a évoqué le projet de dessalement d’eau de mer pour approvisionner la ville d’Al-Hoceima en eau potable avec une capacité de production de 17.500 mètres cubes par jour. Par ailleurs, Saâd Eddine El Othmani a souligné que la problématique de l’approvisionnement affecte environ 37 villes et centres sur les 681 villes et centres gérés par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable.

Accès à la fonction publique et scolarisation des personnes en situation de handicap

Cette séance parlementaire a également été l’occasion pour le chef de gouvernement d’apporter des précisions sur les mesures qui seront adoptées pour l’amélioration des droits des personnes en situation de handicap. Ainsi, il a rappelé que deux décrets du mois d’août 2016 prévoient des mesures pratiques et facilitatrices et des nouveaux mécanismes qui vont contribuer à l’accès sur un même pied d’égalité à la fonction publique des personnes en situation de handicap.

Pour la mise en œuvre des différentes mesures dans ce domaine, le chef de gouvernement a annoncé qu’une commission nationale permanente auprès du département du chef de gouvernement a été créée afin de veiller au suivi des concours spécifiques. De même, une circulaire du chef de gouvernement sera généralisée à tous les départements publics concernés. Cette circulaire détaille les modalités et les moyens pour une meilleure application des nouvelles mesures d’organisation des deux décrets en question. Par ailleurs, Saâd Eddine El Othmani a dévoilé que le nombre provisoire d’élèves en situation de handicap qui se sont présentés aux examens certifiants au titre de l’année 2017 s’élève à 6.700 élèves au niveau national.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *