«Le gouvernement se montre très généreux quand il le veut en distribuant de l’argent à tour de bras»

«Le gouvernement se montre très généreux quand il le veut en distribuant de l’argent à tour de bras»

ALM : Quel était l’objet de votre réunion avec les responsables de l’UMT et de la CDT ?
 

Abderrahmane Azzouzi : Le conseil central de la FDT s’est réuni avec les conseils de la Confédération démocratique du travail (CDT) et de l’Union marocaine du travail (UMT). C’était donc une réunion au niveau des conseils centraux de nos trois syndicats respectifs. La rencontre était destinée à faire le point sur l’état d’avancement des négociations avec le gouvernement. Après quelques rounds de dialogue social, force est de reconnaître que nous n’avons pas beaucoup évolué avec le gouvernement concernant les points et dossiers mis sur la table des négociations.
Les représentants de nos syndicats ont même relevé un manque de volonté auprès du gouvernement pour répondre aux revendications de la classe ouvrière ainsi que celles des fonctionnaires et salariés.

Quelle a été votre décision à l’issue de cette rencontre ?

Nous nous apprêtons à publier un communiqué commun dans lequel nous exprimons notre position sur la situation. En dépit de cette absence de volonté chez le gouvernement d’aller de l’avant dans les négociations, nous avons choisi dans une démarche responsable de maintenir notre participation aux prochaines réunions programmées avec le gouvernement. Les représentants de nos syndicats vont, en effet, rencontrer, lundi 16 mars, le ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé de la fonction publique et de la modernisation de l’administration, Mohamed Moubdii, ainsi que le ministre de l’emploi et des affaires sociales, Abdesslam Seddiki. C’est sur la base des propositions des ministres que nous allons décider de l’avenir du dialogue et des mesures à prendre. Nous avons décidé de nous réunir le lendemain, c’est-à-dire le mardi 17 mars.

Il semble que la marge de manœuvre du gouvernement soit limitée. Est-ce que vous êtes sensible à cela ?

Le gouvernement n’a pas les moyens juste quand il est question des revendications salariales. Pourtant, le gouvernement se dit optimiste pour le taux de croissance de cette année grâce à une bonne pluviométrie. De même, les cours du pétrole sont en chute depuis des mois alors que la réforme de la Caisse de compensation est déjà enclenchée. Toutes ces données converties en argent nous donnent des milliards économisés.

Il ne faut pas oublier aussi que le gouvernement se montre très généreux quand il le veut en distribuant de l’argent à tour de bras. Alors non. La marge de manœuvre du gouvernement n’est pas limitée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *