Le Maroc et la Guinée signent 21 accords (Papier)

Le Maroc et la Guinée signent 21 accords (Papier)

C’est une visite historique sur tous les plans celle que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a entamée lundi dernier en Guinée Conakry. Une visite sous le signe de la consolidation de la coopération bilatérale entre les deux pays.

Et pour donner un plus grand élan à cette coopération, le Souverain et le président guinéen, Alpha Condé, ont présidé une cérémonie de signature de 21 accords bilatéraux dans différents domaines de coopération entre le Maroc et la Guinée Conakry. Le premier accord portant convention de non double imposition et de prévention contre l’évasion fiscale en matière d’impôts sur le revenu, a été signé par le ministre de l’économie et des finances, Mohamed Boussaid, et le ministre d’Etat, ministre guinéen de l’économie et des finances, Mohamed Diaré. La coopération agricole est également appelée à devenir plus forte et plus intense.

Ainsi, le deuxième accord, signé par le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, le président-directeur général de l’Office chérifien des phosphates (OCP), Mostafa Terrab, et la ministre guinéenne de l’agriculture, Jaqueline Marthe Sultan, est un protocole de coopération entre le ministère de l’Agriculture de la République de Guinée et le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime et l’Office chérifien des phosphates (OCP).

M. Akhannouch et le ministre guinéen de la pêche et de l’aquaculture, Moussa Condé, ont également signé un texte sous forme de protocole d’accord portant sur le renforcement des capacités des ressources humaines du ministère de la pêche et de l’aquaculture de la République de Guinée. La coopération en matière de pêche maritime a également fait l’objet d’un accord de coopération signé par M. Akhannouch et M. Condé. Par ailleurs, le Royaume a aussi conclu avec la Guinée une convention relative à la réalisation de deux points de débarquement aménagés, qui a été signée par MM. Akhannouch, Boussaid, Terrab, au nom de la Fondation Mohammed VI pour le développement durable, et le président-directeur général du groupe Banque Centrale Populaire (BCP), Mohamed Benchaaboun, et du côté guinéen par MM. Condé et Diaré.

Un sixième accord en rapport avec le domaine de la marine marchande a été signé par le ministre de l’équipement, du transport et de la logistique, Aziz Rabbah, et le ministre guinéen des transports, Aliou Diallo. M. Akhannouch et son homologue guinéen ont également signé un mémorandum d’entente en matière de transport maritime, alors que le ministre de l’industrie, du commerce, des investissements et de l’économie numérique, Moulay Hafid El Alamy, et le ministre guinéen du commerce, Marc Yombouno, ont signé un accord-cadre de coopération industrielle et commerciale.

Quant au 9ème accord, signé par le ministre du tourisme, Lahcen Haddad, et le ministre guinéen de l’hôtellerie, du tourisme et de l’artisanat, Louseny Camara, il concerne un programme d’application pour la période 2014-2017 de l’accord de coopération touristique, alors que le 10ème texte concerne une convention entre la République de Guinée et le groupe Addoha pour la réalisation de logements économiques, et elle a été signée par le PDG du groupe Addoha, Anas Sefrioui, le ministre guinéen de la ville et de l’aménagement du territoire, Ibrahim Bangoura, et le ministre de l’économie et des finances, Mohamed Diaré.

Ce nombre important d’accords traduit la volonté des deux pays d’intensifier leur coopération bilatérale pour le bien des deux peuples.

Une convention, relative au partenariat entre le groupe Attijariwafa bank et la Banque Centrale de la République de Guinée, a été signée par le PDG du groupe marocain, Mohamed El Kettani et le gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée, Lounceny Nabe.
 

Finances et formation

Dans le secteur de la formation, l’accord signé par le directeur général de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail, Larbi Bencheikh, et le directeur général de l’Office de la formation et du perfectionnement professionnel, Mohamed Keita, prévoit un programme d’application de la coopération entre les deux pays dans le domaine de la formation professionnelle. Le directeur général de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), Abderrahim Kadmiri, et le directeur national de l’enseignement supérieur public, Momo Bangoura, ont également signé un protocole d’accord relatif au fonctionnement et au développement de l’Institut supérieur de commerce et d’administration des entreprises en Guinée (ISCAE-G).

Dans le secteur des finances,  une convention, relative au partenariat entre le groupe Attijariwafa bank et la Banque Centrale de la République de Guinée, a été signée par le PDG du groupe marocain, Mohamed El Kettani et le gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée, Lounceny Nabe, alors qu’un autre accord-cadre de coopération entre EDG et le groupe BCP a été signé par le PDG du groupe BCP, et le coordonnateur général de EDG. A noter que BCP a en outre, signé une convention de partenariat avec le ministre délégué guinéen chargé des Guinéens de l’étranger, et une autre convention de partenariat avec la Banque Centrale de la République de Guinée.

Energie et mine

Le Maroc et la Guinée ont scellé une convention de coopération entre l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) et la Société des eaux de Guinée qui a été signée par le directeur général de l’ONEE, Ali Fassi Fihri, et le coordonnateur général de la société des eaux de Guinée, Mamadou Diouldé Diallo, ainsi qu’une convention générale de coopération entre l’ONEE et Electricité de Guinée (EDG), qui a été signée par M. Fassi Fihri et le coordonnateur général de EDG, Nava Touré.

Par ailleurs, un accord portant protocole de coopération entre l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) et la société guinéenne du patrimoine minier (Soguipami) a été signée par la directrice générale de l’ONHYM et l’administrateur général de la Soguipami, Ahmed Kanté.
Dans le même secteur, un autre accord concernant la collaboration dans le domaine minier entre la Soguipami et le groupe Managem a été signé par le PDG du groupe marocain, Abdelaziz Abarro, et l’administrateur général de la société guinéenne, Ahmed Kanté.
A noter enfin que le président du directoire de MEDZ, filiale du groupe Caisse de dépôt et de gestion (CDG), a signé un mémorandum d’entente sur la coopération en matière de zones industrielles avec le directeur national des PME, Dyan Khalil Sangare.

Des marchés de 380 millions de consommateurs

La Guinée Conakry, de par sa position géographique, peut permettre au Maroc de percer deux marchés régionaux, l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), qui représentent respectivement 80 millions et 300 millions de consommateurs. Il s’agit là d’une conclusion du Conseil national du commerce extérieur (CNCE). Considéré comme un partenaire privilégié qui contribue au développement socio-économique de la Guinée, le Royaume intervient dans plusieurs secteurs d’activité guinéens, qui vont de l’agriculture au commerce, en passant par l’artisanat et la formation des cadres, note le CNCE dans un document préparé à l’occasion de la visite de SM le Roi Mohammed VI dans quatre pays africains (Mali, Côte d’Ivoire, Guinée Conakry et Gabon).

Rabat et Conakry sont liés par de nombreux accords de coopération qui touchent à un éventail de domaines aussi variés que l’électricité, le secteur des eaux, les mines, le commerce et la formation. La Guinée est une destination très favorable pour les investissements marocains de par la protection d’investissement assurée par le pays et l’absence de la double imposition des douanes, note le CNCE, qui ajoute que le pays connaît actuellement la construction d’une cimenterie, d’une usine de farine et de plusieurs hôtels.

Avec MAP

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *