Le Maroc et l’UE veulent consolider leur partenariat

Le Maroc et l’UE veulent consolider leur partenariat

Le haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité salue la stabilité du Maroc et ses réformes profondes sous la conduite du Souverain

Liés par un partenariat de longue date, le Maroc et l’Union européenne veulent consolider leur relation. C’est ce qui ressort de la déclaration conjointe à l’issue de la rencontre entre Nasser Bourita, ministre des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger et le haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, vice-président de la Commission européenne, Josep Borrell. Ce dernier a notamment salué, «la stabilité du Maroc, ses réformes profondes et les étapes considérables franchies sur la voie de la modernisation et du développement sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI». Le responsable européen a souligné que la singularité du modèle marocain, ainsi que les acquis du partenariat UE-Maroc dans ses volets politique, économique, culturel et humain, font du Royaume un partenaire privilégié de l’Union européenne.

Aussi, le Maroc et l’Union européenne (UE) ont rappelé leur appui au processus politique des Nations Unies visant à parvenir à une solution politique, juste, réaliste, pragmatique, durable et mutuellement acceptable à la question du Sahara, qui repose sur le compromis en conformité avec les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies, notamment la résolution 2494 du 30 octobre 2019. Dans ce sens, le haut représentant de l’UE «a pris note positivement des efforts sérieux et crédibles du Maroc à cet effet, et a encouragé toutes les parties à poursuivre leur engagement dans un esprit de réalisme et de compromis».  Il faut préciser que Nasser Bourita a eu à Bruxelles un entretien avec Josep Borrell.

Lors de cet entretien, qui s’est déroulé en présence notamment de l’ambassadeur du Maroc auprès de l’UE, Ahmed Rahhou, les deux parties ont discuté de l’évolution des relations entre le Maroc et l’Union européenne et des questions régionales et internationales. Pour M. Bourita, «il s’agit d’une prise de contact avec les nouveaux responsables européens pour construire sur une dynamique très positive lancée depuis un an avec l’Union européenne». «Le Maroc et l’Union européenne sont appelés à renforcer leur partenariat pour faire face aux défis communs», a souligné le ministre précisant que «le Royaume porte une ambition pour des relations plus sereines, plus substantielles et mieux structurées avec l’UE, des relations d’égal à égal dans lesquelles les deux parties défendent ensemble les fondements, les paramètres et les objectifs de leur partenariat». Et le ministre d’ajouter que «cette prise de contact arrive à point nommé puisque les structures européennes commencent à se mettre en place et les responsables commencent à s’imprégner des dossiers», notant qu’«il est important que le partenariat Maroc-UE ait sa place dans cette nouvelle configuration des structures européennes».

Par ailleurs, l’Union européenne a salué le rôle du Maroc dans le dossier libyen. Dans la déclaration conjointe, les deux parties ont réaffirmé, face aux défis régionaux croissants, en particulier en Libye et au Sahel, «leur engagement en faveur de la paix et la sécurité dans la région et exprimé leur volonté de poursuivre leur soutien à une solution politique en particulier dans la crise libyenne, sur la base de l’Accord politique de Skhirat».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *